Abléck / Ausbléck__

belvedere-v

©ReiS

Concours infos https://www.revue-technique.lu/concours-construction-belvedere/  HS 006

La gestion de notre forêt, en accordant une importance aux trois fonctions (économique, environnementale et sociale), encourage une approche partenariale tout en mettant en valeur les services écosystémiques. Le Centre de Découverte de la Forêt Burfelt met l’accent au sujet d’une forêt multifonctionnelle moyennant un programme diversifié et laisse plonger le visiteur de façon participative dans la découverte et des merveilles de la forêt et de ses services.

Depuis le 14. 11. 2016, les visiteurs ont la possibilité de découvrir le BELVEDERE: élégant et affirmé, mais sans  prétention, ce belvédère, réalisé entièrement en bois de mélèze, propose au passant de répondre avec enthousiasme à l’invitation emballante d’un panorama d’exception (cf. ingénieur Roland Bastenier, architectes Yvonne & Frank Nicklas).

Le Concours jeunes ingénieurs a été organisé sur l’initiative conjointe de l’Administration de la Nature et des Forêts, de l’Administration des Bâtiments Publics et de la Revue Technique dans le cadre du Weekend du Bois 2012 au Luxembourg et en Wallonie. Le concours avait pour objectif de promouvoir l’utilisation du matériau bois dans la construction grâce à la créativité de l’ingénieur.

Roland BASTENIER, employé en qualité d’ingénieur en stabilité par le bureau RE Design S.àr.l., de Winseler (Grand-Duché de Luxembourg). est le lauréat du concours avec son projet: Abléck / Ausbléck

De l’idée à l’ouvrage
Tout à coup, la voûte de verdure sous laquelle se faufilait le chemin forestier se fendit devant nous et offrit à nos yeux le spectacle serpentant d’une placide vallée dont les flancs verdoyants se perdaient pesamment dans l’onde paisible. Nous nous approchâmes du rebord de cette généreuse fenêtre avec une irrésistible envie de nous projeter par-dedans pour effleurer de la main ce qu’il nous était donné d’embrasser du regard.
C’est au départ de cette invitation que s’est concrétisé notre projet de belvédère; prenant pied sur le promontoire rocheux, l’ouvrage s’élance, s’élève et se déploie dans le cadre panoramique qui s’ouvre sur le lac et ses abords boisés. Le béton s’ancre solidement dans la roche, tandis que le bois rencontre la végétation délicatement. S’il se base physiquement et s’impose visuellement là où l’Homme a déjà façonné le flanc de la vallée, le belvédère pénètre sans le perturber le cadre naturel qui s’offre au passant depuis l’exceptionnel point de vue.
Cherchant l’intégration dans ce cadre par ses dimensions modérées, l’ouvrage se distingue néanmoins de son écrin végétal par sa coupe résolument géométrisée. Le belvédère adopte une structure forte, sobre et lisible où le bois constitue tantôt poutres, tantôt poteaux. Si ses dimensions participent ici à une massivité souhaitée localement, sa ligne générale tient là d’un élancement recherché pour l’ensemble.
Trois matériaux, trois fonctions; au béton, les fondations et le massif d’ancrage de l’ouvrage. Au bois, la structure principale et le platelage accueillant le public. Au métal, la structure secondaire dédiée à la reprise des efforts induits par le vent et le déversement des éléments structurels. Ce sont également ces trois matériaux qui constituent les ouvrages annexes au belvédère: escalier en bois avec garde-corps métallique pour l’accès direct du chemin forestier au belvédère, balises en métal et en bois également pour marquer son sentier d’accès quelque peu détourné. Accessible sans délai aux jambes vigoureuses, l’ouvrage l’est également aux pieds plus légers ainsi qu’aux roues d’une probable poussette, d’un éventuel vélo.
Élégant et affirmé, mais sans prétention, ce belvédère à la ligne attrayante et accueillante propose au passant de répondre avec enthousiasme à l’invitation emballante d’un panorama d’exception. Envolez-vous!
Entwurfsidee
Die Topographie des Geländes nutzend, setzt sich die Aussichtsplattform auf dem Felsen auf und schiebt sich in die Waldschneise. Das Panorama des Stausees wird hierdurch stärker erlebbar, da die Sicht nicht durch Bäume versperrt ist und erlaubt gleichzeitig die Sicht vom Waldweg aus.
Dem Wunsch sich in die Umgebung zu integrieren, trägt die Aussichtsplattform durch seine moderaten Abmessungen Rechnung. Gleichzeitig präsentiert sich der Entwurf als entschiedener Kontrast zu seiner grünen Umgebung.
Seine einfache, aber markante Konstruktion aus Holz ist sowohl in den Trägern als auch in den Stützen klar ablesbar. Je nach Blickwinkel präsentiert sich die Aussichtsplattform gewünscht massiv, dann wieder kommt seine angestrebte Schlankheit zur Geltung.
Drei Materialien, drei Funktionen:
_Beton – Fundament und Verankerung der Konstruktion im Fels
_Holz – Hauptkonstruktion und Trittfläche für die Besucher
_Metall – Nebenkonstruktion zur Aufnahme der Windlasten und zur Gewährleistung der Kippsicherheit.
Diese drei Materialien finden sich auch im Zugang zur Plattform wieder:
Die Zugangstreppe aus Holzstufen mit Metallgeländer, die dem Böschungsverlauf folgt und den direkten Zugang vom Waldweg anbietet. Dabei wird die vorhandene Ausbuchtung mit Sitzbaumstämmen genutzt. Der Zugangsweg umfasst und betont diese Ausbuchtung.
Ein weiterer längerer Zugangsweg, markiert mittels Leitpfosten aus Holz und Metall, wie sie schon jetzt bei den Waldlehrpfaden zu finden sind, nutzt das Gefälle und trifft nahezu horizontal auf den Waldweg. So ist die Plattform auch mit dem Kinderwagen und für Fahrräder erreichbar.

http://www.environnement.public.lu/conserv_nature/Centres_d_accueil/CA_Burfelt/

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather