Soutien renouvelé à la Fondation Sainte Zithe pour son investissement au Malawi_

Communiqué de presseLuxembourg, le 28 mars 2013,

Soutien renouvelé à la Fondation Sainte Zithe pour son investissement au Malawi

Pour la deuxième année consécutive, CDCL a effectué une donation de 15 000 € à la Fondation Sainte Zithe, afin de soutenir son action de développement de l’énergie solaire au Malawi. À l’occasion de la rencontre conviviale qui a eu lieu pour la circonstance, les leaders de ce projet, M. Hans-Juergen Goetze, directeur général de la Fondation et soeur Brigitte Schneiders, ont fait part aux dirigeants de CDCL, MM. Jean-Marc Kieffer et Jean Feyereisen, de leur satisfaction et de leur confiance dans l’avancée du programme.
La Fondation Sainte Zithe ne relâche pas ses efforts pour sortir de la précarité le Malawi, un pays d’Afrique subsaharienne parmi les plus pauvres et les plus densément peuplés. Rappelons que le problème de pénurie et de hausse des coûts de l’électricité qui touche le pays avait mis en difficulté tout le système sanitaire de l’hôpital Saint-Gabriel de Namitete, l’un des plus grands hôpitaux du Malawi situé à 60 km à l’ouest de la capitale. Les maigres ressources du pays étaient englouties par un approvisionnement énergétique aussi partiel qu’aléatoire (coupures de courant répétées) de l’équipement hospitalier, au détriment de l’achat de médicaments et des soins prodigués aux patients.

Baisse de la consommation électrique

Face à ce problème d’ordre majeur, la Fondation Sainte Zithe décida d’intervenir. En 2011, elle s’attaqua à diminuer les dépenses énergétiques de l’hôpital en adoptant une série de mesures dont l’efficacité n’est aujourd’hui plus à prouver : préchauffage à 70°C grâce à l’énergie solaire de l’eau pour les machines à laver, utilisation d’ampoules à basse consommation et emploi de piles solaires pour les éclairages extérieurs.
Parallèlement, la Fondation entreprit de renouveler toute l’infrastructure électrique de l’hôpital (lignes, tableaux et compteurs) dont la vétusté faisait courir de sérieux risques aux occupants.

Amélioration des conditions d’hygiène

Une des grandes réussites du programme d’aide et d’intervention de la Fondation a été l’assainissement de la cuisine dans laquelle les familles des patients préparent leur repas. Les femmes y cuisinaient sur des feux de bois ouverts (jusqu’à 150 feux) dégageant d’épaisses fumées n’ayant pas moyen de s’évacuer. Ce problème d’insalubrité et de toxicité fut résolu par l’installation d’un puissant système de ventilation et par l’aménagement de grands fours équipés de cheminées qui permettent d’extraire les fumées pour les rejeter vers l’extérieur.

Cap vers une énergie renouvelable

Le choix de recourir à une solution alternative qui permettrait à la fois de pallier la crise d’approvisionnement en électricité et de ménager les ressources naturelles du pays, parut vite évident : il fallait développer un système d’alimentation en électricité solaire capable d’assurer, à terme, une autonomie de fonctionnement à l’hôpital Saint-Gabriel.
Cette étape consista tout d’abord à rendre le fonctionnement de l’hôpital indépendant du réseau de distribution public mais aussi des deux groupes électrogènes à disposition pour les dépannages, qui présentaient l’inconvénient de consommer du diesel, un carburant rare et onéreux au Malawi. Grâce à l’installation d’accumulateurs d’électricité solaire d’une puissance de 50 kW, tous les appareils électriques de l’hôpital et notamment ceux qui se trouvent dans les salles d’opération, les équipements en radiologie, échographie, stérilisation ou encore les machines à laver, pourront bientôt fonctionner avec des énergies renouvelables.
La dernière phase du projet, qui attend encore la réception de dons pour pouvoir démarrer, consistera à augmenter, au moyen d’accumulateurs adaptés, la puissance de l’installation jusqu’à 133 kW, pour assurer l’approvisionnement en électricité des habitations faisant partie de l’hôpital.

Investissement

Le système d’alimentation solaire est essentiellement constitué de champs de panneaux solaires, d’inverseurs qui convertissent le courant généré par l’énergie solaire en courant alternatif, et de batteries. Les dépenses totales du projet s’élèveront à un montant approximatif de 550 000 €.

Relève technique

Pour assurer la viabilité du projet à long terme, l’effort sera porté sur la formation et le transfert du « know-how » au personnel de l’hôpital. Les opérateurs techniques luxembourgeois, les collaborateurs africains, et les électriciens de l’hôpital Saint Gabriel qui sont en charge de la réalisation des installations, sous l’encadrement de l’entreprise « Energiebau », seront affectés à cette mission.

Un pari d’avenir

La Fondation Sainte Zithe a misé sur une perspective de développement durable en concentrant ses efforts aussi bien sur l’aide des populations défavorisées du Malawi que sur la protection de l’environnement. Par cette seconde donation à la Fondation, CDCL exprime son soutien et sa solidarité vis-à-vis d’un projet courageux et méritant, qui s’inscrit dans la continuité des causes environnementales, économiques et sociales que la société défend.

CDCL s.a. est un acteur majeur de la construction dans la Grande Région, issu de la fusion en 1979 de trois entreprises bien établies sur le marché luxembourgeois :
C.Diederich-Colas (fondée en 1935)
P.Bohler (fondée en 1907)
Ardec (anciennement R.Didier) (fondée en 1948).
Avec ses filiales françaises de bâtiment et travaux publics, CEP et CDCL Lorraine, basées à Thionville, le groupe CDCL compte aujourd’hui près de 600 collaborateurs.
Ses domaines d’expertise : le résidentiel, le tous corps d’état, les ouvrages d’art et le génie civil, les ouvrages fonctionnels et hospitaliers, la rénovation et la réhabilitation, la voirie et les réseaux divers, les travaux industriels, la logistique et la promotion immobilière.
La Fondation Sainte Zithe, fondée en 1995 en tant qu’association de bienfaisance, est l’organisation mère des Carmélites Tertiaires et de leurs oeuvres.
Parallèlement à sa mission de prise en charge de l’ordre et des soeurs qui la composent, la fondation entreprend de mener des actions sociales et caritatives et de veiller à la préservation des biens de la congrégation.
Les projets (« Palliative care », « Korsakoff »…) sont financés par les dons des bienfaiteurs tels que particuliers, entreprises, associations…
La Fondation Sainte Zithe est composée des membres ZithaKlinik et ZithaSenior (maison de soins).

Contact presse CDCL :
Véronique Humbert – (+352) 48 59 59 256 – v.humbert@cdclux.com
Contact Fondation Sainte Zithe :
Marie Suraud – (+352) 40 144 20 53 – marie.suraud@zitha.lu
Photographe :
Maryse Landfried – (+352) 49 776 47 30 – maryse.langfried@zitha.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather