SHELL ECO-MARATHON EUROPE 2015_

Trente ans d’innovation technologique, de réussites incroyables et d’expériences inoubliables sont au programme de l’une des plus prestigieuses compétitions d’ingénierie, le Shell Eco-marathon Europe. Pas moins de 230 équipes d’étudiants issus de 30 pays d’Europe et d’ailleurs sont invités à Rotterdam du 21 au 24 mai prochains pour repousser les limites de l’efficacité énergétique sur la route.
La compétition donne une plate-forme aux étudiants pour tester les véhicules qu’ils ont eux-mêmes imaginés et construits. Les équipes ont pour challenge de rouler le plus loin possible avec l’équivalent d’1 kWh ou d’1 litre de carburant.
Une édition spéciale
La compétition a connu une croissance impressionnante au cours de ces 30 dernières années. Comme le témoignent les premières images de cette compétition datant de 1985, c’était à l’origine une vingtaine de véhicules en bois, la plupart avec des moteurs de tondeuse à gazon, qui s’affrontaient sur la piste. Trois décennies plus tard, elle compte plus de 3 000 participants et 40 000 visiteurs chaque année. Les participants s’affrontent désormais dans 2 catégories: celle des Protoypes futuristes et celle, plus conventionnelle, des Urban Concepts, qui regroupe 7 sous-catégories selon le type d’énergie utilisé (essence, diesel, ethanol, gas-to-liquid (GTL), Gaz Naturel Comprimé (GNC), hydrogène et batteries électriques). Les technologies innovantes et designs créatifs restent aujourd’hui au cœur de cette compétition.

Au fil des années, les véhicules et technologies toujours plus performants ont permis aux équipes participantes de plus en plus nombreuses de battre des records d’efficacité énergétique. Lors de la première édition en 1985, l’équipe suisse Henry a remporté le premier prix en atteignant 680 km avec seulement 1 litre de carburant. 30 ans plus tard, les équipes participantes vont encore bien plus loin. En 2014, la performance extrapolée de l’équipe française Microjoule La Joliverie avait battu un nouveau record dans cette catégorie en parcourant 3.314,9 km avec 1 litre d’essence.

Des véhicules du futur
En attendant la compétition de mai prochain, les étudiants travaillent dur afin de développer des approches et technologies innovantes pour que leurs véhicules aillent toujours plus loin. L’impression 3D, les essais en soufflerie et les systèmes informatisés de régulation sont parmi les exemples de technologies de pointe utilisées par les étudiants. Cette année, les équipes peuvent aussi opter pour un nouveau type d’énergie, le GNC (Gaz Naturel Comprimé). Le GNC est un carburant à basse teneur en carbone qui peut être utilisé comme alternative à l’essence et au diesel.

Norman Koch, Directeur Technique du Shell Eco-marathon, déclare : « L’édition 2015 promet d’être une année pleine de surprises. Alors que nous célébrons notre 30e anniversaire avec toute la famille du Shell Eco-marathon, nous reviendrons sur les moments forts de ces trois dernières décennies et nous tournerons vers l’avenir en découvrant les nouvelles technologies qui nous permettront de répondre aux défis mondiaux liés au futur de l’énergie et de la mobilité. J’ai hâte de voir ce que vont nous réserver les étudiants cette année ».
Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.shell.com

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather