Shell Eco-marathon Europe 2013_

Après trois jours de compétition dans les rues de Rotterdam (Pays-Bas), c’était ce dimanche la dernière journée de la 29e édition du Shell Eco-marathon Europe 2013. Les 3.000 étudiants européens avaient pour objectif de parcourir la plus longue distance avec des quantités minimales de carburant. Les routes d’Ahoy à Rotterdam aux Pays-Bas s’étaient transformées en circuit urbain pour l’occasion. L’édition européenne du Shell Eco-marathon aura attiré 50.000 visiteurs durant 5 jours.

Un succès belge et luxembourgeois

Avec son véhicule roulant à l’essence, l’Université de Mons a terminé 3e dans la catégorie Concept urbain. La Haute Ecole de la Province de Liège a parcouru 1.060 kilomètres dans la catégorie Prototype, classe Ethanol. Enfin, le Lycée Technique des Arts et Métiers de Luxembourg a battu son propre record de l’an dernier en parcourant davantage de kilomètres.

Peter Voser, PDG de Royal Dutch Shell, a déclaré: “C’est toujours inspirant de voir la créativité et les idées brillantes des dirigeants et ingénieurs de demain. Cette édition du Shell Eco-marathon a montré encore cette année de nouvelles innovations et des technologies prometteuses. Nous sommes fiers de la réussite de cet événement qui a attiré 50.000 visiteurs des Pays-Bas et au-delà pour supporter les équipes et visiter le Shell Energy Lab. J’ai également trouvé très encourageant de voir autant de personnes apprécier les attractions autour de l’innovation et du futur de l’énergie.”

Les records

Les équipes européennes ne se sont pas croisées les bras face au temps variable ces derniers jours. Que du contraire, cinq records ont été pulvérisés. Dans la catégorie Concept Urbain, les équipes suivantes ont établi de nouveaux records. La Polytech Nantes (France) est parvenue à parcourir 145,7 km/kWh dans la catégorie hydrogène. Electricar solution (France) a roulé 376,2 km/kWh avec son véhicule électrique. Schluchspecht (Allemagne) a parcouru 315,4 km/l avec son véhicule roulant au diesel. Dans la classe ethanol, la DTU Road Runners (Danemark) a atteint un résultat de 612,3 km/l. Enfin, avec un score de 1224,1 km/kWh, l’équipe SCS PASQUET (France) a inscrit son nom grâce à un nouveau record de leur voilture électrique dans la catégorie Prototype.

Le public au rendez-vous

Le nombre de visiteurs et d’étudiants a atteint environ 50.000 cette année, ce qui dépasse le taux de participation de l’an dernier. Le Shell Energy Lab et ses expositions ont également attiré des enfants et autres adultes de manière similaire.

Pour retrouver l’ensemble des résultats des équipes, veuillez consulter: ce lien

À propos du Shell Eco-marathon Europe

Le Shell Eco-marathon est une des compétitions pour étudiants les plus complexes en matière d’innovation, de technique et de durabilité. Des marathons similaires sont organisés aux États-Unis et en Asie. Le Shell Eco-marathon Americas s’est déroulé du 4 au 7 avril à Houston (USA) et le Shell Eco-marathon Asia se disputera du 4 au 7 juillet à Kuala Lampur (Malaisie). L’édition européenne accueille chaque année 3000 jeunes talents d’écoles secondaires, d’universités et d’institutions de l’enseignement technique et scientifique de 20 pays européens. Avec le Shell Eco-marathon, les étudiants doivent avoir une conduite la plus économe possible dans un véhicule créé par leurs soins. Le gagnant est l’équipe qui peut parcourir la plus longue distance avec seulement 1 kWh ou 1 litre de carburant, grâce à une conception créative et avec des connaissances techniques. Le Shell Eco-marathon apporte, aux dirigeants actuels et de demain, ainsi qu’aux personnes passionnées, les découvertes de solutions durables répondant aux problèmes d’énergie dans le monde. Le fait de travailler ensemble avec des étudiants et des partenaires du monde entier soulignent le dévouement de Shell, via le Shell Eco-marathon, à aider le monde à répondre aux besoins actuels en matière d’énergie de manière responsable. Le Shell Eco-marathon est soutenu par Michelin, fournisseur de pneus spéciaux, Linde Groep, fournisseur d’hydrogène, Southwest Research Institute en tant que partenaire technique et ANWB, fournisseur de techniciens et de Marshalls Tracks.

A propos de Royal Dutch Shell plc :

Royal Dutch Shell plc, société enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles, a son siège à la Haye et est cotée aux bourses de Londres, Amsterdam et New-York. Les divisions de Shell opèrent dans plus de 100 pays et sont actives dans l’exploration et la production pétrolière et gazière; la production et la commercialisation de gaz naturel liquéfié et de gaz liquides ; la fabrication, la commercialisation et l’expédition de produits pétroliers et chimiques et dans des projets en énergie renouvelable. Pour plus d’information, visitez le site www.shell.com

_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Der von Michelin unterstützte 29. Shell Eco-marathon ist am Pfingstwochenende mit neuen Verbrauchsrekorden zu Ende gegangen. Während des dreitägigen Wettbewerbes rund um die AHOY Arena im Herzen Rotterdams fieberten mehr als 50.000 Besucher mit den 183 Teams aus ganz Europa und Nordafrika.

Die Fans erlebten rund 3.000 Schüler und Studenten hautnah beim Fahren auf der Strecke und Schrauben in den Boxen. Gestartet wurde wie bereits im Vorjahr in zwei Klassen: den Prototypen und den seriennäheren UrbanConcepts. Erneut lautete die Herausforderung: Wer kommt am weitesten mit einem Liter Kraftstoff oder einer Kilowattstunde?

Die Michelin Forscher hatten die Jagd nach neuen Spitzenleistungen in Sachen Sparsamkeit auch in diesem Jahr mit einem exklusiv für die Veranstaltung entwickelten, besonders rollwiderstandsarmen Reifen unterstützt. Das Team La Joliverie aus dem französischen Nantes wurde seiner Ausnahmerolle erneut gerecht:

Die Franzosen schafften in der Prototypenklasse mit Verbrennungsmotor mit einem Liter Benzin 2.980 Kilometer und belegten damit den 1. Platz. Die Studenten der Technischen Hochschule Mittelhessen kamen als bestes deutsches Team mit einem Liter Benzin immerhin noch 1.046 Kilometer weit. Sie schafften damit Platz 7 und 338 Kilometer mehr als im vergangenen Jahr.

UrbanConcept mit Diesel: Sieg für deutschen „Schluckspecht“

In der Klasse der straßentauglichen UrbanConcepts stellte die Hochschule Offenburg mit ihrem „Schluckspecht“ mit dieselbetriebenem Verbrennungsmotor einen neuen Rekord auf. Sie schafften 315 Kilometer und brachen damit den bislang geltenden Rekord aus dem Jahr 2008.

Aus deutscher Sicht besonders spannend verliefen die Rennen mit alternativen Energien. Kurz vor Schluss schob sich die TU München mit ihrem batteriebetriebenen Prototypenfahrzeug noch auf den 2. Rang (958 km/kWh).

Batteriebetriebene UrbanConcepts: Deutsche Teams erfolgreich

Bei den batteriebetriebenen UrbanConcepts landeten drei deutsche Teams unter den ersten zwölf: Der offiziell straßenzugelassene AERIS II der Fachhochschule Trier kam mit 339 km/kWh auf Platz 2, die Schüler des Oberstufenzentrums Ostprignitz belegten mit 179 km/kWh den 4. und das Team Mobileo vom Leo-Sympher-Berufskolleg aus Minden mit 90 km/kWh den 12. Platz.

Sieben der insgesamt 19 deutschen Teams gingen in diesem Jahr mit wasserstoffbetriebenen Prototypen an den Start. Am besten schlugen sich die Technische Universität Chemnitz (235 km/kWh, Platz 5), das Team ThaiGer der Fachhochschule Stralsund und das Stralsunder Hansa-Gymnasium (158 km/kWh, Platz 9) sowie das Team NAOB vom Nicolaus-August-Otto-Berufskolleg aus Köln (107 km/kWh, Platz 12).

90 Prozent der Teilnehmer starteten auf MICHELIN Reifen

Auch bei den diesjährigen Wettbewerben nutzte die überwiegende Zahl der Teams MICHELIN Reifen. Mehr als 80 Prozent der Prototypen-Fahrzeuge starteten auf MICHELIN Reifen, in der seriennäheren UrbanConcept-Klasse sogar 90 Prozent der Teams. Der Rollwiderstand des Reifens, der beim diesjährigen Shell Eco-marathon verwendet wurde, ist fünf- bis sechsmal geringer als der aktueller Serienprodukte.

Über den Shell Eco-marathon

Der jährlich in Europa, Amerika und Asien ausgetragene Shell Eco-marathon ist einer der weltweit anspruchsvollsten Energiespar-Wettbewerbe. Das internationale Event bringt aktuelle und zukünftige Entwickler zusammen und fördert so – gemeinsam mit einer breiten Öffentlichkeit – die leidenschaftliche und hochkompetente Debatte um nachhaltige Lösungen für die Herausforderung des weltweit steigenden Energiebedarfs.

Dr. Gudrun Langer

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather