Lycee Lallange Rentree des classes_

“HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE”

LYCÉE TECHNIQUE DE LALLANGE / ESCH-SUR-ALZETTE

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE ET QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Le projet a intégré, dans ses aspects constructifs et techniques, de multiples dispositifs visant à atteindre un concept de bâtiment passif, à haut rendement énergétique. Ce modèle est encore expérimental à cette échelle, mais deviendra le standard d’exécution et de qualité pour les bâtiments publics au Grand-Duché de Luxembourg à l’avenir.

Ce développement a été mené conjointement par les différents intervenants et concepteurs, afin d’en conserver toute la cohérence, et reste présent jusque dans les moindres détails de toutes les phases du projet.

Concrètement, les principes suivants ont été mis en œuvre:

– Réalisation d’une enveloppe particulièrement performante au point de vue thermique.

Les parois opaques présentent une valeur U de max. 0,2 W/m²K, 0,15 pour la toiture.

Les parois vitrées présentent une valeur U de max. 0,6 W/m²K (avec triple vitrage)

La valeur cible énergétique spécifique est de 30 kWh/m²

Une étude particulière a porté sur l’élimination des ponts thermiques et notamment sur les raccords constructifs entre différents corps d’état.

Réalisations des façades

– avec des grandes ouvertures vitrées  offrant un éclairage naturel généreux et réduisant les besoins de l’éclairage électrique

– avec l’intégration de dispositifs assurant une protection solaire efficace; toutes les façades recevant un ensoleillement direct sont équipées de stores mobiles et orientables, permettant de concilier au mieux protection contre la surchauffe et l’éblouissement, ainsi que la permanence de la vision vers l’extérieur.

– avec l’intégration dans les façades de dispositifs assurant un rafraîchissement nocturne en été par une ventilation naturelle contrôlée et le contrôle de niveau CO2 ; les façades sont équipées de vantaux de ventilation naturelle à ouverture motorisée, asservie à un système de gestion automatique relié à diverses sondes et capteurs (conditions météo, détecteurs niveau CO2 , plages horaires, …) qui commandent la fermeture automatique en cas de pluie ou de vent; ces ouvrants comportent des éléments de protection permanents, complètement intégrés dans l’architecture du bâtiment.

– Augmentation de l’inertie thermique du bâtiment, en optant pour une structure massive en béton, débarrassée de tous parachèvements dispensables, afin de permettre le stockage de la chaleur, ou de la fraicheur en été, et faciliter sa restitution.

– Economie sur les matériaux de finition

le revêtement des murs en béton sont inexistants, pas de faux-plafonds, pas de plâtre.

Utlisation de matériaux participant de façon naturelle à l’amélioration du confort hygrothermique

une attention particulière est apportée au choix des matériaux, en vue de conférer une ambiance acoustique agréable et d’équilibrer le confort hygrothermique par des matériaux absorbants; notamment par un revêtement de sol en parquet huilé dans tous les salles de classe.

Diminution des installations techniques (chauffage, climatisation, ventilation mécanique, puissances électriques …) et mise en place d’équipements utilisant les énergies renouvelables.

Une récupération d’énergie est pratiquée systématiquement sur le système de ventilation en hiver, et sur les eaux usées des douches au moyen d’un échangeur.

L’air frais est préchauffé par l’intermédiaire du récupérateur rendant superflue une post-chauffe.

Un partie de l’énergie électrique est fournie par des panneaux photo-voltaïques.

La production d’énergie est assurée par un groupe de cogénération.

Utilisation de toitures vertes afin d’améliorer l’inertie thermique du bâtiment et comme dispositif de réduction de flux des  eaux pluviales.

en collaboration avec Jean-Claude Lutz (T), architecte. Transformation et agrandissement d’un lycée existant.

Maître de l’ouvrage: État luxembourgeois

Nombre d’élèves : 1 500,  55 salles de classe, 26 labos, 10 ateliers

Surface totale: 42 000 m2

Volume total: 200 000 m3

Investissement total: 96 000 000 €

Chantier en cours. Fin des travaux en septembre 2010.

d’Fotovoltaik ass eng direkt Emwandlung vu Sonnelicht an elektresche Stroum (pdf)

Bâtiment de haute qualité environnementale (pdf)

http://www.archibureau.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather