REACH&CLP_

Plus de 50 participants ont pris part à la sixième édition de la « Conférence & Networking Lunch : Mise en oeuvre des règlements REACH&CLP et challenges à venir » organisée le 4 décembre 2012 au Luxembourg par le Helpdesk REACH & CLP Luxembourg, un service du Centre de Recherche Public Henri Tudor, avec le soutien de la Fedil-Business Federation Luxembourg, l’Entreprise Europe Network, le Ministère du Développement durable et des Infrastructures et le Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur.

Débutant avec un networking lunch convivial, au cours duquel les participants ont pu échanger sur le sujet avec l’équipe du Helpdesk REACH&CLP Luxembourg et les intervenants de la conférence, ainsi qu’avec d’autres industriels, l’événement a ensuite été ouvert par la présentation de Caroline Fedrigo sur les activités du Helpdesk REACH&CLP au Luxembourg. Créé en 2007 pour aider les entreprises luxembourgeoises à identifier leurs obligations et à se mettre en conformité par rapport aux réglementations REACH et CLP, ce Helpdesk est le point de contact national pour toutes les questions des entreprises, publie des documents informatifs et des outils et organise régulièrement des événements (www.reach.lu).

Anja Klauk a présenté en visioconférence de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) à Helsinki le fonctionnement de l’ECHA et la participation des entreprises aux processus REACH&CLP. S’attardant sur le chapitre le plus contesté de la législation REACH, la procédure d’autorisation, Dr Erwin Annys du European Chemical Industry Council (Cefic) à Bruxelles a souligné qu’il s’agissait d’une procédure inédite qui doit être correctement menée dès le départ.

Le rôle du représentant exclusif dans l’application du règlement REACH a été introduit par Dr Dieter Drohmann, Only Reprensetative Organisation (ORO) & Chemservice, Luxembourg. En effet, REACH s’applique seulement aux entreprises basées dans l’Union Européenne ; les entreprises situées hors de l’Union Européenne, mais exportant des produits sur le territoire douanier de l’Union européenne, ne sont pas soumises aux obligations de REACH. D’où l’importance d’avoir un représentant exclusif qui agira à la place du fabricant non-européen pour répondre aux différentes obligations de REACH.

Pour donner un exemple concret de l’application du règlement REACH dans une petite entreprise, Simon Herzog, Catalyst Recovery Europe SA (Porocel), Luxembourg, a montré que depuis quelques années, son entreprise s’est penchée sur la question de REACH et a réussi avec les moyens d’une « petite » entreprise à enregister plusieurs substances. Il a souligné que les entreprises doivent répondre à ces nouvelles obligations, mais toutes ne bénéficient pas des mêmes moyens pour y faire face. En conclusion, Dr Arno Biwer, Helpdesk REACH&CLP, Luxembourg, a informé les participants sur la situation actuelle des règlements REACH&CLP et les perspectives, notamment la prochaine échéance pour l’enregistrement et l’autorisation des substances en 2013 pour REACH et la préparation de la classification et l’étiquetage des mélanges selon le CLP en 2015.

Pour en savoir plus sur le Helpdesk REACH&CLP, visitez le site Internet dédié : http://www.reach.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather