projets qui commencent et d’autres qui se clôturent_

Les chercheurs du CRP Henri Tudor mettent leur expertise au service de plus de cent projets chaque année. Les cinq projets lancés au cours des deux derniers mois portent sur les technologies des matériaux de pointe, l’organisation et la gestion d’entreprise et les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Le projet TIAMAT étudiera le vieillissement des matériaux utilisés dans les bobines d’allumage automobiles, tandis que Supramolecular Assemblies s’intéressera au développement d’une nouvelle technique de revêtement pour les piles à combustibles. Quant à OISIS, le projet portera sur les stratégies d’innovation ouverte pour les organisations TIC, tandis que RationalArchitecture concernera les décisions de conception dans l’architecture d’entreprise. Enfin, MOTION développera une solution TIC pour l’entraînement physique à domicile des seniors.

Deux projets, l’un dans le domaine des technologies de l’environnement et l’autre dans celui des compétences et de la formation, ont récemment été menés à terme. Il s’agit de ReseauSure2, dans lequel a été développé un système de contrôle pour les réservoirs d’eau potable, et de SCAN, qui a adapté une méthode de coaching professionnel pour répondre aux besoins du marché de l’emploi au Luxembourg.

DES PROJETS QUI COMMENCENT…

TIAMAT – « Vieillissement thermoélectrique des matériaux contenus dans les bobines supérieures des bougies d’allumage »

Les bobines d’allumage automobiles sont montées sur les moteurs à essence. Elles déclenchent l’étincelle qui provoque la combustion du carburant. Ces bobines sont composées de divers matériaux tels que des fils de cuivre, des parties métalliques et thermoplastiques, etc. qui subissent de sévères contraintes tout au long de la durée de vie du produit.

Dans le projet TIAMAT, d’une durée d’un an et cofinancé par le Ministère de l’Économie dans le cadre de la loi RDI de juin 2009, Delphi, une multinationale fournisseur de systèmes et composants automobiles, s’appuiera sur l’expertise du département « Advanced Materials & Structures » du CRP Henri Tudor. Il s’agit de mieux comprendre les propriétés de ces matériaux avant et après transformation, ainsi que leur mode de vieillissement, et ainsi mieux en évaluer la durée de vie. Les chercheurs du CRP Henri Tudor analyseront les propriétés de ces matériaux au cours des différentes étapes de production. Delphi incorporera ensuite ces données dans ses programmes de conception pour augmenter la fiabilité du produit.

Contacts : Regis Vaudemont, regis.vaudemont@tudor.lu, Jean Di Martino, jean.dimartino@tudor.lu

Supramolecular Assemblies – « Elaboration de structures multicouches par auto assemblage supramoléculaires : création de nouvelles piles à hydrogène et de nouveaux capteurs chimiques » De minces couches nanocomposites pour électrodes de piles à combustibles et capteurs de gaz peuvent être produites grâce à une technique couche par couche, un processus linéaire d’enduction consistant en l’accumulation de fines couches. Cependant, malgré les résultats prometteurs de cette méthode, elle prend du temps. Il est donc difficile de l’appliquer à l’industrie. Supramolecular Assemblies, un projet qui s’étendra sur deux ans, a pour objectif de développer une technique d’enduction innovante et polyvalente pour accélérer le processus couche par couche basé sur la pulvérisation alternée de substances polyélectrolyte-polyélectrolyte et polyélectrolyte-nanomatériel avec charges opposées. Cette méthode offre de nouvelles opportunités pour accélérer le processus de production des fines couches et aussi pour mieux ajuster leurs propriétés. Grâce à cette méthode, le projet développera aussi de nouveaux revêtements haute performance pour piles à combustible d’hydrogène et capteurs chimiques.

Contact : Marc Michel, marc.michel@tudor.lu

OISIS – « Stratégies d’innovation ouverte pour les sociétés spécialisées dans les technologies de l’information »

Le projet OISIS financé par le FNR étudiera les facteurs permettant la sélection de diverses stratégies d’innovation ouverte applicables aux entreprises spécialisées dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’impact de leur mise en oeuvre sur la recherche et le développement, ainsi que l’innovation et les performances économiques dans les services IT, en se concentrant sur les entreprises IT du Luxembourg et de la Finlande. Le projet vise également à attirer l’attention sur les pratiques d’innovation ouverte dans les entreprises innovantes à forte croissance du domaine IT.

Le projet fournira des conseils et une assistance aux entreprises et à d’autres parties prenantes dans leurs efforts d’innovation comme le transfert des connaissances et des bonnes pratiques, la collaboration sectorielle, transfrontalière et en réseau, et l’adoption de nouvelles stratégies innovantes. L’impact des résultats sur la gestion et les politiques sera communiqué aux publics nationaux concernés avec le soutien des acteurs locaux.

Contact : Anna-Leena Asikainen, anna-leena.asikainen@tudor.lu

RationalArchitecture – « Rationalisation des décisions de conception dans l’architecture d’entreprise »

Les organisations contemporaines sont en constant changement en raison de l’évolution des marchés, des produits, des technologies, etc. Les organisations utilisent de plus en plus l’architecture d’entreprise pour orienter les processus de changement dus à des transformations ou des innovations. La création d’architectures d’entreprise nécessite la prise de nombreuses décisions sur la conception, la plupart largement inspirées d’hypothèses basées sur la situation existante.

L’objectif de RationalArchitecture est de relier explicitement les hypothèses des architectes aux décisions de conception architecturale. Il s’agit de la rationalisation de l’architecture d’entreprise pour le perfectionnement d’une organisation en vue de son meilleur fonctionnement. Par ce biais, les architectes d’entreprise justifient leurs décisions en matière de conception et sont capables de les faire remonter aux exécutions précédentes en cas d’audit. La traçabilité résultant de décisions prises sur la base de leurs hypothèses (p. ex. : les principes, les objectifs) permet de mieux étayer les modèles conceptuels de l’architecture d’entreprise. De plus, les architectes pourront analyser l’impact d’un changement d’hypothèses, ce qui dépasse les capacités des outils d’architecture d’entreprise actuels. À cette fin, l’approche développée dans le cadre du projet RationalArchitecture fournira des techniques et des méthodes permettant d’optimiser la conception opérationnelle et de garantir l’alignement sur les stratégies d’entreprise.

Contact : Erik Proper, erik.proper@tudor.lu

MOTION – « Entraînement physique à domicile des seniors »

L’activité physique régulière peut fortement améliorer le bien-être physique et émotionnel des personnes âgées. Les options actuelles de coaching ne sont cependant pas accessibles à tous (coût élevé du coaching à domicile ou obligation de se déplacer dans le cas d’une maison de retraite ou de cours de gym).

MOTION, un projet financé par le programme européen Ambient Assisted Living (AAL) et mené par un consortium de neuf partenaires dans cinq pays, a pour objectif d’augmenter l’autonomie et la qualité de vie des seniors. Il s’agit de développer un service basé sur une approche holistique et des solutions TIC pour permettre l’entraînement physique à domicile des seniors avec le soutien de coachs spécialisés. Ce service permettra à de multiples utilisateurs ayant des besoins similaires de travailler leur endurance, leur force musculaire et leur équilibre en communiquant avec leur coach par vidéo-conférence. En réduisant fortement les coûts du coaching à domicile, MOTION augmentera le nombre de personnes âgées pouvant bénéficier d’un entraînement physique. Une évaluation pilote à grande échelle menée dans deux pays permettra de garantir que le service est complètement adapté aux besoins des utilisateurs finaux et que la technologie est bien acceptée.

Contact : Nico Mack, nico.mack@tudor.lu

… ET D’AUTRES QUI SE TERMINENT

ReseauSure2 – « Développement d’un outil de contrôle en temps réel du réseau d’assainissement des localités regroupées autour du lac de Haute-Sûre »

Lors de fortes précipitations, l’excédent d’eau peut dépasser les capacités de stockage des systèmes d’égouts, causant des débordements et le déversement des eaux usées dans les rivières et les lacs. Lorsque ceci survient dans la région de la Haute-Sûre, les conséquences sont très préoccupantes car c’est là que se trouve le plus grand réservoir d’eau potable du Luxembourg. Le projet RESEAUSURE2, mené entre 2009 et 2013, avait pour objectif de concevoir un système de contrôle en temps réel des bassins de rétention dans le réseau d’égouts de la Haute-Sûre afin de réduire les débordements.

Le projet a permis de concevoir, tester et mettre en oeuvre un système de contrôle global prédictif (CGP) en réseau Haute-Sûre géré par le Syndicat Intercommunal de Dépollution des Eaux résiduaires du Nord (SIDEN). Il a ensuite permis d’évaluer la performance du nouveau système au cours de huit épisodes de débordement entre juillet et octobre 2013, en simulant l’état non-contrôlé et en le comparant avec les résultats obtenus grâce au CGP. Le système CGP a permis d’éviter un débordement de 8.100 m³ d’égout combiné au cours des quatre mois de test et donc d’alléger un peu la pression sur les petits cours d’eau locaux et les réservoirs d’eau potable. Pour que le système non-contrôlé puisse empêcher la même quantité d’eau de déborder que le système contrôlé, il faudrait augmenter de 24 % en moyenne la taille des bassins de rétention.

Pour plus d’information : www.tudor.lu/fr/projets/reseausure2

Contact : Stefanie Seiffert, stefanie.seiffert@tudor.lu

SCAN – « Évaluation des aptitudes et des compétences – Une nouvelle approche du conseil et de l’orientation professionnelle »

Les compétences informelles et non-formelles, telles que celles développées grâce aux loisirs, sont rarement prises en compte par les demandeurs d’emploi ou les recruteurs. Ces compétences peuvent cependant se révéler aussi importantes que celles acquises lors de formations ou d’expériences professionnelles. Permettre leur identification devient alors un atout non négligeable, que ce soit pour un demandeur d’emploi ou un recruteur.

Le projet SCAN, projet européen du programme Leonardo Da Vinci rassemblant sept partenaires, a permis, pendant deux ans, d’approfondir cette thématique. Son objectif était d’adapter et de transférer la méthode de « Kompetenzenbilanz », développée en Autriche, vers le Luxembourg et la Slovaquie. Le « Kompetenzenbilanz » est une méthode de coaching destinée aux personnes souhaitant se réorienter professionnellement. Elle leur permet d’identifier leurs aptitudes, de découvrir leur potentiel inexploité et de se fixer de nouveaux objectifs.

A l’issu du projet SCAN un outil prêt à l’usage pour les conseillers en orientation professionnelle a été créé: la «SCAN Toolbox ». Celle-ci est disponible en français, anglais, allemand et slovaque et propose un ensemble d’outils permettant d’accompagner une démarche de coaching. Le 27 mars prochain, le CRP Henri Tudor organisera un événement afin de présenter aux responsables des ressources humaines les avantages qu’ils peuvent retirer d’un bilan de competences, ainsi que les grandes lignes de la « SCAN Toolbox ».

Pour plus d’information : www.tudor.lu/fr/projets/scan

Contact : Sandrine Reiter, sandrine.reiter@tudor.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather