Pont des bleeders_

Le 15 octobre 2010 commence la repose du pont des « bleeders » sur le haut fourneau B. C’est la première intervention dans le cadre des travaux de mise en valeur des hauts fourneaux A et B de Belval autorisés par la loi du 3 août 2010 qui a été plubliée le 16 août au Mémorial. Les procédures d’adjudication pour la suite des travaux, auxquelles le Fonds Belval est tenu de s’astreindre, ont été lancées dès le mois de septembre.

Le pont des « bleeders » du haut fourneau B avait été déposé en septembre 2008. – De quoi s’agit-il ? Le haut fourneau est un énorme récipient sous pression qui doit être protégé contre les surpressions et les explosions potentielles. Pour cette raison il a été équipé, à ses points les plus élevés, de clapets d’explosions, qui en cas de surpression s’ouvrent pour évacuer les gaz et réduire ainsi la pression à l’intérieur du fourneau. Ces clapets s’appellent les « bleeders ».

Les ponts « bleeders » ont un grand impact sur la silhouette des hauts fourneaux. Ils conditionnent l’aspect filigrane des sommets des hauts fourneaux. Le pont des « bleeders » du haut fourneau B se trouvant à une hauteur de plus de 80 mètres était particulièrement touché par le phénomène de la corrosion, une restauration en hauteur s’avérait difficile.

Pour la repose de la charpente complète pesant quelque 60 to, la mobilisation de deux grues de 250 to et d’une grue de 500 to est nécessaire. Avec la repose du pont des « bleeders » le haut fourneau B atteindra de nouveau 93 m de hauteur.

L’opération dure six semaines. Les travaux de levage et de montage sont réalisés par des entreprises luxembourgeoises. La suite des travaux de traitement de surfaces et de restauration des hauts fourneaux est prévue au mois de février 2011.

www.fonds-belval.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather