Munich – Belval_

C’est aujourd’hui matin que Christine Lemaitre et Martin Haas représentants de la  DGNB (Deutsche Gesellschaft für nachhaltiges Bauen) remettront la pré certification « or » de la catégorie « quartier de ville » à la société de développement Agora pour le site de Belval.

C’est bien à propos que la DGNB a choisi de remettre officiellement cette certification à l’occasion de l’ExpoReal, la grande foire de l’immobilier. Elle souhaite en effet à la fois donner une résonnance  internationale à ce type de certification et insister par la même occasion sur l’importance que représente l’interdépendance des aspects durables et économiques. La visite de la délégation de la DGNB sur le stand luxembourgeois (Halle A 1) est organisée dans le cadre du traditionnel „Luxembourg-Day“ organisé chaque année par la Chambre de commerce luxembourgeoise à l’occasion de ce grand salon international.

Cette distinction est le résultat d’une réflexion faite sur le long terme et d’une approche d’aménagement du territoire orientée vers l’avenir. En effet, Agora a très précocement inscrit l’innovation durable au cœur de sa stratégie. La vision durable, la gestion responsable et le savoir-faire ont porté leurs fruits sur le projet de Belval. La pré-certification DGNB Gold est une des plus hautes distinctions en matière d’aménagement durable de quartiers de ville. Elle positionne aujourd’hui Belval comme une formidable opportunité à la pointe des standards internationaux en matière de développement durable.

La certification « Quartier de Ville » a été lancée en 2009 en tant que projet-pilote par la DGNB. Jusqu’à ce jour, plus de 50 projets internationaux ont été soumis et se trouvent en phase de pré-certification et d’évaluation continue.

La phase de pré-certification est la phase la plus importante de la méthodologie DGNB. Elle définit les indicateurs-clé durables qui servent de lignes directrices du projet d’aménagement. D’une durée de cinq ans, cette phase  sera suivie d’une certification infrastructurelle (75 % des travaux d’infrastructure sont réalisés) et de la phase finale de certification (dès lors que 100 % des travaux d’infrastructure sont complétés et que 80 % des bâtiments seront achevés).

Le projet de Belval figure parmi les 13 premiers projets internationaux qui ont été évalués lors de la phase-pilote et est actuellement le plus grand projet urbain européen certifié. Il s’agit donc d’une pré-certification internationalement reconnue et auditée par un organisme tiers, en toute objectivité et avec des indicateurs clairs et mesurables.

Les 45 critères d’évaluation sont répartis en cinq thématiques-phare :

• Qualité environnementale

• Qualité économique

• Qualité socio-culturelle et fonctionnelle

• Qualité technique

• Qualité du process

Elles assurent l’intégration et la cohérence du quartier avec le tissu urbain et les autres échelles du territoire. Elles préservent les ressources naturelles et favorisent la qualité environnementale du projet tout en confortant les dynamiques économiques.

L’avantage de la certification DGNB est qu’elle accompagne les porteurs de projet tout au long des différentes phases de l’aménagement, de la conception initiale, à l’opération, de l’engagement à son achèvement. Elle invite à l’implication de tous les acteurs pour atteindre les objectifs-clé du projet ainsi que leur suivi dans le temps. Elle vise à offrir un cadre de vie de qualité en favorisant les comportements durables et innovants.

Afin de présenter cette démarche nouvelle et unique en Europe, la DGNB organise cet après-midi sur son propre stand à la halle des foires de Munich, un podium-débat centré sur le site de Belval. Les représentants de la DGNB, d’Agora et du bureau d’urbanisme qui a dessiné le Masterplan de Belval débattront sur la mise en œuvre de ce nouvel instrument et de son impact sur les aspects environnements, sociaux et économiques.

Agora

La société en commandite AGORA S.à.r.l. et Cie est une société de droit privé qui a été constituée en octobre 2000 dans le cadre d’un accord de partenariat entre l’Etat luxembourgeois et l’ARBED (qui fait aujourd’hui partie du groupe d’entreprises ARCELORMITTAL). La mission de l’entreprise est de viabiliser et de développer les friches industrielles sur les sites de l’industrie sidérurgique luxembourgeoise dans l’intérêt général et dans les domaines économique, social, écologique et culturel et de l’aménagement du territoire. Ceci a lieu compte tenu des principes de management et en faisant appel à l’économie privée. En ce sens, Agora est active comme société de développement chargée de la planification et de la mise en œuvre des projets qui lui sont confiés, ainsi que de leur exécution au niveau urbanistique.

Benoit Hocq

presse@agora.lu    

www.agora.lu

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather