Lëtzebuerg Moderne_

Cette exposition est proposée par la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie au Luxembourg du 7 novembre au 18 décembre 2013 en partenariat avec Maison Moderne et la galerie Nosbaum & Reding.

Christian Aschman est un fin observateur de la vie urbaine. Il se trouve qu’il est aussi photographe et natif de Luxembourg, ville qu’il connait parfaitement. C’est pourquoi il a pointé son objectif vers des lieux ou éléments urbains auprès desquels nous vivons, mais que nous n’avons que rarement pris le temps de véritablement regarder.

La capitale du Grand-Duché est une ville qui s’est fortement développée au cours des décennies 1950, 60 et 70, et conserve encore de nombreux témoignages architecturaux de ces époques, de ce “Luxembourg moderne”. Le boulevard Royal, si souvent traversé en voiture mais finalement peu observé, l’îlot Hamilius qui va bientôt totalement changer de visage, les bâtiments industriels et les garages, l’ancienne gendarmerie, ou encore l’emblématique centre de conférence. Des éléments de plus petite échelle ont également retenu son attention: les colonnes Morris, les enseignes lumineuses, le mobilier urbain, les halls et portes d’entrée d’immeubles, les éléments décoratifs urbains.

Toutes ces photographies, tels des documents, tirées simplement et sobrement sur du papier fragilement accroché aux murs par des pinces, témoignent de cette attention que Christian Aschman veut nous faire partager. Traces visuelles, photographies d’auteur, données d’archives pour le futur, ses photographies sont tout cela et mêlées en même temps à un regard d’une sensibilité fragile et poétique, attentif à la beauté du « banal », du quotidien, de ces petits riens que nous ne remarquons pas au premier regard – mais que le photographe sait capturer dans une construction de l’éphémère, de l’instant présent.

Les photographies de cette exposition sont le fruit d’une commande passée à Christian Aschman pour le livre Lëtzebuerg Moderne (édité par Maison Moderne). Co-signé par Christian Aschman, Joanna Grodecki et Robert L. Philippart, cet ouvrage est une véritable déclaration d’amour à la capitale, une balade dans le temps et la ville qui permet de porter un nouveau regard sur des projets architecturaux disparus ou existants et de comprendre comment la ville a évolué. L’ouvrage (env. 360 pages, 24×30 cm) paraîtra en deux éditions linguistiques distinctes (FR/DE). Une série de 12 cartes postales est également éditée à l’occasion de l’exposition.

Salle d’exposition de la Fondation de l’Architecture et de l’Ingénierie au Luxembourg, entrée libre.

Du mardi au vendredi de 09:00 à 13:00 et de 14:00 à 18:00, le samedi 11:00-15:00.

www.christian-aschman.com

www.fondarch.lu

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather