Les projets de recherche du CRP Henri Tudor_

Les chercheurs du CRP Henri Tudor mettent chaque année leur expertise au service de plus d’une centaine de projets. Focus sur quelques uns de ces projets.

DES PROJETS QUI COMMENCENT…

CertiTrain – « European Trainer’s Training and Certification »

CertiTrain est un projet Leonardo da Vinci qui vise à étudier les besoins de formation et de certification pour les formateurs travaillant dans le domaine de la formation professionnelle et continue (FPC) et ceci principalement dans les pays partenaires du projet : le Luxembourg, l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse et la France. D’une durée de deux ans (2013 à 2015), le projet permettra de faire un état de l’art des programmes de formation et des certifications des formateurs. Un sondage en ligne sera organisé afin d’identifier le besoin d’une formation européenne et d’une certification associée.

Le projet constitue une étape vers un futur projet qui permettrait de définir une matrice des compétences des formateurs européens, de créer une formation de formateurs européens et de mettre en place une certification pour les formateurs de l’Union européenne sur base du cadre européen des certifications (CEC) et du système européen de crédits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnels (ECVET).

Contact : Stéphane Jacquemart, stephane.jacquemart@tudor.lu

Ce projet est financé avec le soutien de la Commission européenne.

OptiHeat – « Development of a multi-objective optimisation methodology of heat recovery and energy technologies at multiple application scales (processes, sites, regions, country) »

En vue de réduire les gaz à effet de serre et d’améliorer l’utilisation des ressources, la Commission européenne a publié en 2012 une nouvelle directive sur l’efficacité énergétique (2012/27/EU). Suite à cette directive, les États membres doivent réaliser des analyses coûts-bénéfices des installations de chauffage et de refroidissement afin de déterminer les solutions techniques optimales pour couvrir efficacement la demande, tout en minimisant les coûts et l’utilisation de ressources.

Or, les méthodes d’optimisation actuelles couvrent uniquement des aspects spécifiques de la gestion de la chaleur et ont été développées pour des processus simples, ainsi que pour des sites urbains ou industriels réduits et non pour des applications à plus grande échelle (régionale et nationale).

L’objectif du projet OptiHeat est de combler cette lacune en développant une méthode d’optimisation intégrée pour la gestion d’énergie thermique. D’une durée de trois ans, le projet combinera plusieurs méthodes d’optimisation existantes en matière de production d’énergie, de stockage, de récupération de chaleur, etc., tout en considérant la minimisation des coûts et des émissions de CO2

Cette méthode d’optimisation souple permettra ensuite de réaliser des analyses de rentabilité et fournira une base scientifique pour le développement de nouveaux services énergétiques liés à la gestion optimale de la chaleur au niveau régional ou national, p.ex. le transport de chaleur par containeur.

Le projet est cofinancé par le Fonds National de la Recherche (FNR) via une bourse doctorale (AFR) et est mené en partenariat avec l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse).

Pour plus d’information : www.tudor.lu/en/thesis/optiheat

Contact : Alexandre Bertrand, alexandre.bertrand@tudor.lu

MUSA – « Multi agent Simulation for consequential Life Cycle Assessment of Agrosystems »

Dans le cadre du projet LUCAS qui s’est clôturé il y a peu, la production au Luxembourg de biogaz à partir de maïs a été évaluée grâce à une Analyse du Cycle de Vie Conséquentielle. Les conséquences environnementales de la production de biogaz ont cependant été calculées en supposant que le seul critère de prise de décision des agriculteurs était la maximisation de leurs revenus. Cette approche ne prend pas en compte d’autres facteurs, dont, par exemple, les changements au niveau des normes, des modèles sociaux, des territoires, etc., qui peuvent aussi contribuer à la prise de décision.

Dans le projet MUSA, les chercheurs du CRP Henri Tudor poursuivront les recherches en utilisant la simulation multi-agents pour développer une méthodologie qui explore les scénarii possibles liés aux décisions des agriculteurs et qui évalue les conséquences environnementales de la mise en place de la politique biogaz à l’échelle nationale. La simulation multi-agents (SMA) est une approche capable de modéliser la nature hétérogène et non optimale de la prise de décision et de simuler les interactions entre les différents acteurs (agriculteurs, institutions, etc.).

A long terme, l’amélioration de la gouvernance de l’ensemble du cycle de vie qui résultera de ce projet, financé par le Fonds National de la Recherche (FNR) et mené en collaboration avec CEPS/INSTEAD et CONVIS, au niveau national, et d’autres institutions de recherche internationales, rendra l’agriculture luxembourgeoise plus compétitive tout en mettant en valeur les ressources naturelles du pays.

Pour plus d’information : www.tudor.lu/fr/projets/musa

Contact : Antonino Marvuglia, antonino.marvuglia@tudor.lu

… ET D’AUTRES QUI SE TERMINENT

DG-Trac – « Tracking and Tracing of Dangerous Goods Transport in the Medical Sector »

Chaque année, de plus en plus de marchandises potentiellement dangereuses sont transportées d’un coin à l’autre de l’Europe par la route, augmentant ainsi le risque d’incident (vol, perte, accident, etc.). Le suivi et la traçabilité de ces marchandises tout au long de leur voyage permettraient aux différents acteurs concernés (clients, entreprises de logistique, autorités publiques, etc.) de réagir rapidement en cas d’incident et de prendre des décisions pertinentes sur base d’informations en temps réel.

Dans le cadre du projet DG-Trac, cofinancé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et mené par un consortium de partenaires luxembourgeois et allemands sous la coordination de l’entreprise luxembourgeoise HITEC Luxembourg S.A., les partenaires ont étudié la faisabilité d’un suivi intégré pour le secteur médical de transport d’échantillons, de sang, d’organes, de déchets, d’instruments médicaux, etc. L’étude incluait également les solutions de traçage/localisation et les services associés. Les conditions organisationnelles et opérationnelles de tels services ont été évaluées selon plusieurs critères tels que les besoins des acteurs concernés, l’état de l’art des technologies et la viabilité globale des services. Le projet a permis de montrer la faisabilité technique d’un système de suivi et de traçabilité intégré et de lancer un projet de démonstration, en collaboration avec un ou deux hôpitaux sélectionnés.

Dans le cadre de ce projet, le CRP Henri Tudor a apporté son expertise dans la gestion de l’information, du clearing et des services de localisation, expertise construite ces dernières années à travers son programme d’innovation Transport & Logistics.

Pour plus d’informations : www.tudor.lu/fr/projets/dg-trac

Contact : Damien Nicolas, damien.nicolas@tudor.lu

DeStenEE – « Design of Stents for Enhanced Endurance and Flexibility »

Les stents sont des implants métalliques tubulaires biocompatibles utilisés pour rétablir le flux sanguin dans une artère malade et pour maintenir celle-ci ouverte après une angioplastie. La conception du stent est le principal élément qui détermine sa fiabilité, que ce soit lors de son insertion dans l’artère bouchée (flexibilité) ou à long terme (résistance à la fatigue).

Le projet DeStenEE, cofinancé par le Fonds National de la Recherche (FNR) et mené en collaboration avec l’Institut National de Chirurgie Cardiaque et de Cardiologie Interventionnelle au Luxembourg, avait pour objectif d’améliorer la conception de ces implants pour en optimiser la mise en place et réduire les complications occasionnées par une rupture imprévue.

Le projet a permis de développer un nouveau modèle de stent coronaire beaucoup plus performant du point de vue du comportement de la structure : flexibilité, force radiale, rapprochement, résistance élastique, résistance à la fatigue, échafaudage, etc.. Le nouveau design du stent a été obtenu grâce à des simulations numériques successives qui ont permis d’explorer l’impact des différentes conceptions sur le comportement de la structure. Plus fiable et d’une durée de vie plus longue, le stent optimisé permettra de réduire les complications et offrira aux patients une meilleure qualité de vie.

Le stent optimisé a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Pour plus d’informations : www.tudor.lu/en/projects/destenee

Contact : Ahmed Makradi, ahmed.makradi@tudor.lu

TEN-T – « Greening European Transportation Infrastructure for Electric Vehicles »

TEN-T, un projet financé par l’Agence exécutive du réseau transeuropéen de transport (TEN-T EA), a réuni durant trois années des partenaires du Danemark, d’Espagne, d’Autriche, de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg dans le but d’analyser et de tester la faisabilité d’une infrastructure paneuropéenne de mobilité électrique en libre accès du point de vue du chargement des batteries, mais aussi de leur remplacement.

Le CRP Henri Tudor s’est concentré sur le Luxembourg et la Grande Région. Il s’est intéressé en particulier aux besoins en infrastructures, ainsi qu’aux considérations socio-économiques. Une série de recommandations sur les concepts d’entreprise, les exigences architecturales des systèmes de voitures électriques et les outils pour la planification du réseau de stations de recharge, ont été formulées.

Dans les différentes régions partenaires, trois pilotes ont été réalisés : l’un axé sur l’utilisation des voitures électriques pour les voyages longue distance, un autre focalisé sur l’intermodalité entre les voitures électriques en auto-partage et les transports publics (train), et le dernier orienté vers l’utilisation de véhicules électriques dans une flotte de taxis (taxis de l’aéroport Schiphol aux Pays-Bas). Les résultats des études de faisabilité et des pilotes, ainsi que les recommandations, ont été publiés et communiqués aux autorités respectives afin d’aider au déploiement des infrastructures d’e-mobilité.

Pour plus d’informations : www.tudor.lu/fr/projects/ten-t

Contact : Gérald Arnould, gerald.arnould@tudor.lu

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather