Les projets recherche CRP Henri Tudor_

ACET – “Architectural coordination of enterprise transformation”

Grâce au projet ACET, cofinancé par le Fonds National de la Recherche (FNR), les chercheurs du CRP Henri Tudor vont s’attacher pendant 3 ans à développer une méthodologie pour une coordination architecturale efficace des transformations de l’entreprise. En effet, toute entreprise est confrontée au changement, lié par exemple à l’apparition de nouvelles technologies, réglementations, de nouveaux « business models », et elle doit donc perpétuellement s’adapter. Ce processus de transformation prend la plupart du temps une ampleur conséquente et se doit, pour être efficace, d’être géré à la manière de l’ingénierie : divisé en partie et abordés en terme de projets et programmes avec, au dessus de tout cela, un mécanisme de coordination garantissant que chacune des parties contribuent à la bonne marche de la transformation de l’entreprise.

Avec ACET, les chercheurs s’attacheront à faire en sorte que les aspects commerciaux résultant de chacune des parties (programmes, projets, etc.) soient cohérents avec les aspects IT de l’entreprise, et vice-versa.

Contact : Erik Proper, erik.proper@tudor.lu

CERTITUDE – “ Certification de la fonction tutoriale”

CERTITUDE, projet de 2 ans, cofinancé par le programme européen Leonardo da Vinci Transfert d’Innovation, regroupe 6 partenaires français, belges, irlandais, suisses et 1 luxembourgeois représenté par le CRP Henri Tudor. Ce projet a pour ambition de répondre au besoin de professionnalisation, d’employabilité et de mobilité européenne des tuteurs académiques, le tutorat étant un métier encore peu réglementé mais de plus en plus présent dans les milieux de l’enseignement, de la formation, du travail et de l’insertion professionnelle. Les partenaires du projet vont ainsi créer pour ces professionnels, un cadre de certification européenne pour la fonction « tutorale » basée sur la norme internationale ISO17024. Dans ce projet, les chercheurs du CRP Henri Tudor auront plus particulièrement à charge la coordination de l’expérimentation du dispositif de certification développé avant son lancement définitif au niveau européen.

Contact : Stéphane Jacquemart, stephane.jacquemart@tudor.lu

EU.EM.NET –“European systematic approach for employers’ engagement to anticipate skills requirements and support quality assurance (QA) in VET”

EU.EM.NET est cofinancé par le programme Leonardo Da Vinci et rassemble 13 partenaires issus de 9 pays européens, dont le Luxembourg représenté par le CRP Henri Tudor. L’objectif du projet est de définir une approche européenne systématique d’engagement des employeurs du secteur du tourisme et de l’hospitalité dans une démarche d’anticipation des compétences ainsi que de soutenir l’assurance qualité dans l’enseignement et la formation professionnels. Le projet, qui durera 3 ans, entend ainsi assurer un meilleur engagement plus efficient et efficace des employeurs dans l’identification des besoins en compétence du secteur. Au sein d’EU.EM.NET, les chercheurs du CRP Henri Tudor dresseront l’état des lieux des contextes nationaux en Europe, identifieront les bonnes pratiques et émettront une série de recommandations en vue du développement de l’approche européenne commune. Ils assureront également la phase de tests sur le sol luxembourgeois où ils coordonneront les travaux avec les parties prenantes.

Contact : Sandrine Reiter, sandrine.reiter@tudor.lu

Factory of the Future – “Factory of the Future: Demonstration of the production of wood panels with near zero environmental footprint”

Les chercheurs du CRP Henri Tudor participent aux côtés de Kronospan Luxembourg au projet Factory of the Future, cofinancé par le programme Life+ de la Commission Européenne. Ce projet, d’une durée de 3 ans et demi, a pour objectif de parvenir à une usine avec une autonomie élevée et un faible impact sur l’environnement, par la combinaison des meilleures techniques pratiques en matière de réduction de la consommation d’énergie (en particulier de ressources fossiles) ainsi que d’eau de ville (par exemple par la réutilisation des eaux de pluie). Les améliorations seront évaluées par le CRP Henri Tudor à travers une Analyse du Cycle de Vie (ACV) de l’usine et de ses produits, ainsi que l’identification des opportunités ultérieures de réduction de l’empreinte environnementale.

Contact : Emil Popovici, emil.popovici@tudor.lu

MoDEL – “MOdel-driven aDaptive usEr-centered service Lines”

Projet coordonné par le CRP Henri Tudor en partenariat avec 5 institutions françaises, belges et luxembourgeoises, MoDEL est cofinancé par le Fonds National de la Recherche (FNR). Pendant 2 ans, l’équipe projet va tenter de répondre au challenge auquel sont confrontées les PME du secteur IT tentées par diversifier leur offre de service en adaptant leurs produits logiciels existant pour de nouveaux marchés : produire plusieurs variantes correspondant aux besoins et caractéristiques des cibles identifiées et tester les nouvelles interfaces avant mise sur le marché. Vu l’importance des coûts et risques liés à cette démarche, de nombreuses PME ne peuvent se permettre de se lancer dans l’aventure, aussi l’équipe projet va tenter de réaliser une approche intégrée permettant de mettre au point de manière semi-automatique un ensemble de prototypes produits. Elle se basera sur les résultats obtenus dans un précédent projet de recherche du Centre, dénommé GENIUS et également financé par le FNR, qui a permis de développer une interface informatique s’adaptant toute seule au profil de l’utilisateur, aux tâches qu’il réalise, au contexte d’utilisation et à l’usage qu’il en fait. L’équipe développera une solution hybride prenant en compte les bénéfices à partir de l’adaptation et le la modélisation alternative et testera son approche sur le terrain auprès de professionnels de la construction.

Contact : Jean-Sébastien Sottet, jean-sebastien.sottet@tudor.lu

NoPills – « no PILLS in waters! »

NoPills fait suite au projet européen Interreg PILLS arrivé à la conclusion assez complexe que l’élimination des produits pharmaceutiques dans les eaux usées directement sur place dans les hôpitaux n’est actuellement pas une bonne option du point de vue environnemental et financier à moins de réduire significativement l’impact de ce traitement supplémentaire, et ce alors même que le traitement à la source est normalement une bonne solution pour éliminer des bactéries multi résistantes. Les partenaires européens de ce projet ont ainsi décidé de continuer leur coopération dans le cadre d’un nouveau projet dénommé noPILLS, également cofinancé par le programme Interreg IVB de l’Union Européenne, qui se focalisera davantage sur la source de la pollution à savoir la consommation médicamenteuse. Les partenaires examineront, sur des régions tests définies, comment les substances pharmaceutiques peuvent être éliminées de l’environnement en modifiant les pratiques de consommation et de prescription ou encore en traitant les rejets à la source (urine et excréments) dans le but de réduire les coûts d’implémentation de techniques de pointe dans les stations de traitement des eaux usées. Au Luxembourg, un traitement avancé à faible demande en énergie sera testé par les chercheurs du CRP Henri Tudor à l’installation pilote mise en place au Centre Hospitalier Emile Mayrisch (CHEM) à Esch-sur-Alzette au cours du projet PILLS. Les chercheurs réaliseront également une campagne de séparation de l’urine pour définir l’enthousiasme tant des professionnels que du grand public à modifier leur comportement face à la consommation de produits pharmaceutiques.

Contact: Silvia Venditti, silvia.venditti@tudor.lu

SAINTS – “Security Assurance in Service Outsourcing”

Avec SAINTS, projet financé par le Fonds National de la Recherche (FNR), les chercheurs du CRP Henri Tudor vont pendant 2 ans, en collaboration avec Luxembourg e-Archiving s.a. (Learch) et l’Université de Plymouth en Grande-Bretagne, tenter d’apporter une réponse aux questions sur les aspects de sécurité que se pose la plupart des entreprises luxembourgeoise hésitant à s’engager dans l’aventure du « cloud computing », notamment dans le cadre de la sous-traitance de leurs activités à une entreprise tierce. Ils vont ainsi tenter de développer un environnement spécifique, basé sur un modèle, permettant d’évaluer et de surveiller le niveau de sécurité (Security Assurance) dans le cadre de recours à la sous-traitance. Une fois l’architecture et l’outil d’échange d’information sur le niveau de sécurité entre fournisseur et utilisateur de service développés et validés, les chercheurs ambitionnent d’établir les fondations pour les futures activités de standardisation sur le niveau sécurité dans le « cloud computing » au Luxembourg.

Contact : Moussa Ouedraogo, moussa.ouedraogo@tudor.lu

www.tudor.lu

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather