Projets de recherche CRP Henri Tudor_

Les projets de recherche du CRP Henri Tudor

Les chercheurs du CRP Henri Tudor mettent chaque année leur expertise au service de plus d’une centaine de projets. Focus sur quelques uns de ces projets.

DES PROJETS QUI COMMENCENT…

COSMIC – « Design of novel polymer composites for space application »

Avec le projet COSMIC, cofinancé par le programme «Innovation Triangle Initiative » de l’Agence Spatiale Européenne et mené en partenariat avec ThalèsAleniaSpace, les chercheurs du CRP Henri Tudor vont, pendant un an, tenter de mettre au point de nouveaux matériaux composites à matrice polymère afin de remplacer un matériau actuellement utilisé dans une application spatiale mais dont la durabilité n’est pas suffisante.

Contact : Frédéric Addiego, frederic.addiego@tudor.lu

METOX – « Integration and calibration of a biodynamic toxicity module for metals in the ecological model AQUATOX »

MeTox, un projet post doctoral d’une durée de 2 ans, cofinancé par le Fonds National de le Recherche, a pour objectif d’intégrer et calibrer un module « métal » dans AQUATOX, le logiciel écologique d’accès libre le plus complet sur le marché. Ce dernier est utilisé par les régulateurs et gestionnaires d’eau pour la gestion de leurs bassins hydrologiques. Cependant, AQUATOX ne modélise pas les effets toxiques des métaux traces. Par conséquent, il n’est donc pas possible d’évaluer le risque de contamination métallique des écosystèmes aquatiques d’eau douce avec ce modèle. Pour palier à ce manque, les chercheurs du CRP Henri Tudor, en collaboration avec des partenaires allemands et belges, vont combiner des expériences en laboratoire et des mesures sur le terrain pour mettre au point la nouvelle interface qui pourra, au terme du projet, être intégrée dans AQUATOX et qui proposera un outil d’évaluation des pressions métalliques dans les rivières.

Contact : Sandrine Massarin, sandrine.massarin@tudor.lu

PV-Forecast – « Développement d’un modèle adaptatif et dynamique de prévision de la puissance PhotoVoltaïque (à l’aide de systèmes de référence) »

Avec une hausse toujours plus croissante des énergies renouvelables produites de manière décentralisée et raccordées aux réseaux de distribution énergétiques, de nouvelles opportunités, mais également de nouveaux enjeux en termes d’offre, de la gestion de la demande et de stockage de l’énergie font leur apparition. Avec PV-Forecast, les chercheurs vont tenter de mettre au point un modèle de prédiction dynamique et en temps réel de la production d’électricité de l’ensemble des panneaux photovoltaïques disséminés sur le territoire luxembourgeois jusqu’à 3 jours en avance, permettant ainsi de maintenir à long terme la stabilité du réseau et de faciliter tant une alimentation intelligente des réseaux énergétiques que le négoce sophistiqué de cette énergie « verte ». Pendant 3 ans, et avec le soutien financier de la Fondation Enovos, ils vont développer un algorithme adaptatif afin de  réaliser des prédictions d’énergies en se basant à la fois sur des mesures en ligne d’installations photovoltaïques ainsi que sur base de prévisions météorologiques – surtout de l’ensoleillement mis à l’échelle pour la région Luxembourgeoise.

Contact : Frank Minette, frank.minette@tudor.lu

SmartHeatFlow

Selon de premières estimations, environ 90 % du besoin en chaleur des secteurs résidentiels et de services de l’Union Européenne pourrait être couvert par la chaleur excédentaire d’installations de production d’énergie, de la combustion d’ordures ménagères et de processus industriels. Considérant ce potentiel, le CRP Henri Tudor a lancé le projet SmartHeatFlow, co-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Ce projet a comme objectif principal l’élaboration d’un atlas thermique du Luxembourg, reprenant les sources de chaleur excédentaire et les consommateurs importants d’énergie thermique, tels que les industries, bâtiments municipaux, réseaux de chaleur. Dans la première phase du projet, toutes entreprises ayant de la chaleur excédentaire sont invitées à enrichir cet outil en complétant un questionnaire en ligne avec leurs données. A moyen terme, cet atlas pourra servir de support aux entreprises souhaitant réduire leurs coûts et leurs impacts environnementaux liés à leur système de refroidissement, ainsi qu’à l’élaboration de concepts nationaux de récupération de chaleur.

Pour plus d’informations : www.tudor.lu/heatmap

Contact : Alexandre Bertrand, alexandre.bertrand@tudor.lu

… ET D’AUTRES QUI SE TERMINENT

SPOCS – « Simple Procedures Online for Cross Border Services »

Pendant 3 ans, 33 partenaires européens se sont retrouvés autour du projet SPOCS afin de simplifier les procédures administratives transfrontalières pour les entreprises en élaborant un système électronique. Le Luxembourg y a été représenté par le CRP Henri Tudor, qui a travaillé sur la technologie sémantique ainsi que sur la durabilité économique des résultats du projet (Business Model), et le Centre des Technologies de l’Information de l’Etat (CTIE). Projet désormais arrivé à son terme, un starter kit, accessible sous www.eu-spocs-starterkit.eu, a été mis en place. Ce kit permet aux points de contacts uniques nationaux – des portails gouvernementaux en ligne que l’on retrouve dans tous les pays de l’Union Européenne – aux entrepreneurs et aux autorités publiques d’utiliser les résultats et la technologie SPOCS. Grâce à cette dernière, il sera à l’avenir possible, par exemple, de rechercher des équivalences documentaires entre les pays.

Ces résultats seront consolidés dans un nouveau projet dénommé e-Sens. Avec un lancement prévu en avril 2013, celui-ci va également intégrer ceux de 4 autres projets de recherche, dont STORK 2.0. sur lequel travaillent actuellement les chercheurs du CRP Henri Tudor en collaboration avec Luxtrust et le CTIE. SPOCS, comme e-Sens, qui s’inscrivent dans des démarches pour rendre compatibles et lier les différentes pratiques européennes entre pays, seront à terme intégrés à la plate-forme européenne Connecting Europe Facility (CEF), une initiative de la Commission Européenne pour laquelle les premiers travaux devraient commencer en 2014.

Pour plus d’informations : www.eu-spocs-starterkit.eu

Contact : Pascal Lhoas, pascal.lhoas@tudor.lu

Q-CERT-VET – « Quality Certification for Vocational Education and Training »

Dans le cadre du projet Q-CERT-VET, cofinancé par le programme européen Leonardo da Vinci Transfert d’Innovation, les chercheurs du CRP Henri Tudor ont travaillé pendant 2 ans, en coopération avec des partenaires portugais, roumains et allemands, pour développer et tester une nouvelle norme de  système de management de la qualité des organismes de formation. Partant de l’idée initiale de transposer au Portugal une méthode allemande d’évaluation de la qualité des organismes de formation « Quality Platform Learning » (QPL), le projet a permis la publication, le 15 juin 2012, de la norme portugaise NP4512 dont la structure est identique à celle d’ISO 9001. Le CRP Henri Tudor était en charge de l’organisation du test de cette nouvelle norme auprès de 4 organismes de formation portugais, allemands et roumains. Cette norme est certifiante.  Les 17 premiers auditeurs ont été formés en novembre 2012.

Suite à ces premiers résultats, les partenaires ont présentée la norme NP 4512 aux comités européen et international de normalisation (CEN et ISO). En septembre 2012, le comité ISO/IEC JTC1 SC36 a décidé d’en faire un nouvel objet de travail. La norme NP4512 deviendra à terme la norme internationale ISO/IEC 36001. Un chercheur du CRP Henri Tudor, Stéphane Jacquemart, expert luxembourgeois auprès du SC36, participe en tant que co-éditeur à l’écriture de cette future norme internationale.

Les organismes de formation luxembourgeois et internationaux pourraient ainsi être certifié ISO/IEC 36001 d’ici environ 2 ans. Une  belle avancée qui répond tant aux priorités européennes et luxembourgeoises visant l’amélioration de la qualité de la formation. Pari tenu donc pour l’équipe projet de Tudor, qui grâce à sa participation au projet Q-Cert-VET, s’assure d’être un des acteurs clés de l’amélioration de la qualité de la formation.

Pour plus d’informations : http://www.edu-certification.eu/

Contact : Stéphane Jacquemart, stephane.jacquemart@tudor.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather