Léonard de Vinci, la nature et l’invention_

Le livre

Quelle était la méthode de Léonard de Vinci, artiste et savant ? Comment retracer l’intelligence léonardienne à l’œuvre ? De la nature à l’invention, comment se décompose l’aventure du savoir ?
Dessinateur, peintre, inventeur de machines de guerre et de divertissement, anatomiste, Léonard de Vinci fascine. S’appuyant autant sur sa curiosité transdisciplinaire que sur son ancrage dans les traditions savantes de son époque, Léonard a embrassé toutes les connaissances. L’observation de la nature, de l’eau à la botanique, de l’anatomie humaine au vol des oiseaux, est omniprésente dans la genèse de ses créations artistiques et techniques. Ses inventions, décrites et dessinées dans ses fameux carnets et codex, font de lui un des plus grands humanistes de la Renaissance.

C’est bien la méthode de Léonard de Vinci, observateur de toutes choses, qui pose question. Historiens et chercheurs en botanique et en bio-robotique, français et étrangers, explorent les liens étroits que tissa Léonard entre nature, science et technique. S’aidant des écrits et esquisses de l’artiste, ou encore des reconstitutions de ses machines réalisées en maquette au XXe siècle, ils offrent de ses travaux une vision renouvelée.

En contrepoint, le livre présente des applications scientifiques récentes, encore expérimentales, qui essaient elles aussi de reproduire des phénomènes ou des états de la nature. A sa manière, Léonard fut un pionnier de cette discipline futuriste apparue dans les années 1960 sous le nom de bioinspiration ou biomimétisme. Le génie toscan sut s’inspirer du vivant pour innover, lui qui s’était donné la folle ambition de comprendre, en le dessinant, les rythmes et les lois qui organisent la cadence du monde.

Les directeurs d’ouvrage :

Patrick Boucheron est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne., Il s’intéresse à l’écriture et à l’épistémologie de la discipline historique. Il a consacré de nombreux travaux à l’histoire politique et urbaine de l’Italie de la Renaissance.

Claudio Giorgione, commissaire scientifique de l’exposition, est conservateur au Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Leonardo da Vinci de Milan.

Sous la direction de Patrick Boucheron et Claudio Giorgione.
Une coédition Universcience éditions / Editions de la Martinière, 2012.
192 pages.
Format à l’italienne 285 X 250 mm.
Couverture à découpe, deux dépliants doubles à l’intérieur, deux flip books disposés en bord de page.
Prix : 29,90 €
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather