L’eau potable distribuée de manière intelligente_

La commune de Wormeldange et le CRP Henri Tudor ont inauguré un système de gestion d’eau intelligent unique au Luxembourg, développé dans le cadre d’un projet de recherche, pour une distribution plus efficace de l’eau potable.

Avant d’arriver aux robinets des administrés et après filtration dans une station de traitement, l’eau potable est stockée dans de vastes bassins. En parallèle, le gestionnaire d’un réseau de bassins d’eau potable doit faire face à différents problèmes : respecter un volume journalier réservé auprès du fournisseur d’eau, sous peine d’amende, et ne pas stocker l’eau trop longtemps car plus elle stagne dans les bassins plus sa qualité se dégrade. Pour la commune viticole de Wormeldange, confrontée à d’importantes variations de consommation d’eau tout au long de l’année et notamment à une forte demande au moment des vendanges, gérer l’eau potable est un grand défi. Aussi l’administration communale a fait appel en 2008 aux compétences en modélisation et contrôle de système des chercheurs du CRP Henri Tudor pour analyser le potentiel d’optimisation de la gestion et de la distribution de l’eau potable de son réseau de distribution composé de 5 réservoirs.

Une équipe de recherche a ainsi développé puis mis en place dans l’un des cinq bassins d’eau de la commune (le « Puddel »), avec le support du Ministère de l’Intérieur et à la Grande Région, un système de gestion intelligent et unique au Luxembourg. Ce système est basé sur un contrôle prédictif qui accède à l’ensemble des informations du réseau, telles que les consommations des diverses zones, les niveaux d’eau dans les bassins, les données historiques, et dispose d’un modèle simplifié du réseau permettant de calculer le probable comportement futur du réseau.

Développé dans le cadre du projet de recherche MoGREPo ou « Modèle de gestion des réseaux d’eau potable » en partenariat également avec le Syndicat Intercommunal des eaux de la région de l’Est (SIDERE), ce système « pilote » est le fruit d’un long travail de recherche : étude des installations de la commune et de la consommation en eau des abonnés, phases de tests sur simulateurs puis en conditions réelles et installation définitive au cœur du bassin. Actif depuis 3 semaines, il a ainsi été lancé officiellement sous l’oeil attentif des partenaires à l’initiative du projet. Cette inauguration ne marque cependant que le début de la transformation progressive de l’installation de la commune puisque d’ici la fin du projet MoGREPo, prévue fin 2013, la totalité des bassins de Wormeldange devrait être équipés de cette nouvelle technologie. Grâce à cela, l’arrivée d’eau dans les bassins de stockage sera entièrement régulée en fonction de la consommation et seule la quantité d’eau nécessaire pour satisfaire la demande prévue y sera stockée ce qui aura à terme un impact positif sur la qualité de l’eau et un effet indirect sur le coût même de l’eau.

Pour les chercheurs du CRP Henri Tudor, cette expérience constitue également un pas important vers le développement d’une approche plus générique pour améliorer au niveau opérationnel la gestion des réseaux d’eau potable et concevoir un système de distribution intelligente de l’eau. Les méthodes et les outils ainsi développés pourront être transférés à tous types de communes ou syndicats et à leurs spécificités et besoins propres.

 www.tudor.lu

www.wormeldange.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather