Le SnT plus présent que jamais dans l’UE_

snt_twizy_sciencerelations_web

copyright Uni.lu; SnT-Test-Car: Analysing driving behaviour

Neuf projets accordés et une subvention à hauteur de quatre millions d’euros : voici le bilan de l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg dans le cadre des appels à propositions du programme Horizon 2020 lancé par la Commission européenne pour l’année 2015. « L’année dernière, nous avons réussi à nettement améliorer notre taux de réussite », a déclaré le directeur du SnT, le professeur Björn Ottersten. « Cette progression est d’autant plus remarquable que la concurrence est rude : seuls les meilleurs dossiers ont une chance d’obtenir un financement de l’UE [Union Européenne]. » Björn Ottersten estime que la force compétitive du SnT réside dans l’orientation stratégique du centre : au cours des années précédentes, nous avons réussi à attirer les meilleurs scientifiques au monde dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), nous nous sommes fortement engagés dans la promotion de la relève scientifique et, depuis le début, nous attachons beaucoup d’importance à entretenir une forte coopération avec nos partenaires issus du secteur industriel et du secteur public. Nous avons ainsi acquis une position privilégiée dans le milieu de la recherche internationale. »
Horizon 2020 poursuit l’action de l’ancien septième programme-cadre de promotion de la recherche européenne. Le nom a changé et les priorités du programme Horizon 2020 ont également évolué dans leur conception. D’où l’orientation des projets vers l’innovation. Après avoir mis la recherche au premier plan, la Commission européenne exige désormais de ses demandeurs, outre une excellence scientifique, une dimension économique. Nouvel objectif : l’UE doit instaurer une société basée sur la connaissance et l’innovation ainsi qu’une économie compétitive. « Apporter une contribution significative au développement technologique et économique du Luxembourg et de l’Europe dans le domaine des TIC. Depuis que le SnT a été créé, c’est l’objectif stratégique que nous poursuivons », ajoute Björn Ottersten. « Grâce à cette approche, nous sommes aujourd’hui en parfaite cohérence avec le programme Horizon 2020 et grâce aux subventions de l’UE, nous pouvons approfondir davantage nos travaux scientifiques. Le développement du secteur des TIC au Luxembourg va en prime bénéficier d’un nouvel élan. »
Vue d’ensemble des projets
Biotope: Building an IoT open innovation ecosystem for connected smart objects
L’internet des objets (Internet of Things, IoT) offre un grand nombre d’opportunités à la société et à l’économie. Cependant, de nombreuses structures utilisent encore leurs propres approches des TIC dans le cadre de l’IoT – smartphones et smartwatches, véhicules connectés ou bâtiments intelligents. De ce fait, il est difficile de concevoir des interfaces homogènes qui permettent une réelle interconnexion. Biotope contribue à surmonter cet obstacle et à tirer tout le potentiel de l’IoT.
MIREL: Mining and reasoning with legal texts
Les défis de l’informatique juridique résident dans la gestion d’un grand nombre de normes juridiques, leur exploitation linguistique et leur utilisation. Au sein du consortium MIREL, les scientifiques souhaitent établir un réseau international et multisectoriel tout en développant des outils qui amélioreront considérablement le traitement et l’utilisation informatisés des textes contenant des normes juridiques.
SANSA – Shared Access terrestrial – Satellite Backhaul Network enabled by Smart Antennas
SANSA vise à améliorer la capacité, l’élasticité et la couverture des réseaux mobiles. Parallèlement, un élargissement de leur spectre et un accroissement de l’efficacité énergétique sont prévus. À cet effet, SANSA soutient un objectif important de l’agenda numérique 2020 de la Commission européenne grâce auquel la compétitivité de l’UE dans le domaine de la téléphonie mobile devrait être renforcée.
STARR – Decision SupporT and self-mAnagement system for stRoke survivoRs
L’apoplexie est l’une des principales causes de décès et de problèmes de santé. De plus, en Europe, les attaques cérébrales engendrent des frais à hauteur de 65 milliards d’euros par an. Dans notre société vieillissante actuelle, la tendance est par conséquent à l’augmentation des cas d’attaques. Pour y remédier, les personnes vulnérables doivent être en mesure de mieux connaître et gérer les facteurs de risque auxquels ils sont exposés. L’objectif du projet STARR est donc de les accompagner, via l’informatique, pour qu’elles puissent adapter leur hygiène de vie.
Flysec – Fly faster through an innovative and robust risk-based SECurity tunnel
Flysec est un projet de recherche et d’innovation qui a pour but de développer un processus de sécurité intégré « end-to-end » dans le domaine de l’aviation. Il prend en compte les données liées à la fois aux aéroports, aux lignes aériennes et aux passagers, de manière à faciliter la mise en place d’une procédure de sécurité allégée et précise, que ce soit au sol, dans les airs ou au niveau des portes d’embarquement. Le projet fait appel à toute l’expertise et l’excellence en matière de recherche du secteur industriel, des petites et moyennes entreprises, mais aussi de la recherche universitaire.
TARGET – Training Augmented Reality Generalized Environment Toolkit
La main-d’œuvre qualifiée d’entreprise, et par conséquent coûteuse, doit pouvoir être rapidement opérationnelle et efficace. La phase d’adaptation est cependant souvent très demandeuse en termes de personnel et de frais. Le projet TARGET se concentre sur la recherche et le développement de nouveaux procédés d’apprentissage assistés par la technologie (Technology Enhanced Learning, TEL), qui permettent aux nouveaux employés de développer leurs compétences de manière plus rapide et plus efficace.
Privacy Flag – Enabling Crowd-sourcing based privacy protection for smartphone applications, websites and Internet of Things deployments
La globalisation du monde rend la protection des données personnelles très complexe et brouille la vision des simples particuliers. Avec Pricacy Flag, les chercheurs du SnT ainsi que leurs partenaires veulent combiner production participative, TIC et expertise juridique. Leur objectif : un meilleur contrôle et une meilleure protection de la sphère privée sur les sites web et pour toute utilisation d’applications mobiles ou d’appareils dits intelligents.
ProLeMas – Processing Legal Language for Normative Multi-Agent Systems
Les normes officielles sont issues de lois qui font l’objet d’un processus d’interprétation. En ce qui concerne les TIC, l’ensemble des normes est difficilement maniable pour le traitement de grands volumes de données. Avec ProLeMas, les scientifiques tiennent à poursuivre le développement d’une technologie déjà existante (relier de manière efficace les Big Data et l’utilisation des normes) pour l’amener à maturité.
F-INTEROP
Ce projet vise à développer et mettre à disposition des outils pour soutenir et accélérer les processus de normalisation et le développement des produits, de manière à faire disparaître les barrières qui font traîner en longueur de tels processus et qui font augmenter les coûts.

À propos du SnT
Le SnT, fondé par l’Université du Luxembourg en 2009, est un centre de recherche international spécialisé dans la sécurité, la fiabilité et la confiance des technologies de l’information et de la communication (TIC) modernes. En collaboration avec ses partenaires, il s’emploie à faire du Luxembourg un pôle européen d’innovation et d’excellence dans ce domaine. Pour élargir sa portée, le SnT poursuit une approche de recherche interdisciplinaire qui tient non seulement compte des aspects techniques, mais qui s’intéresse aussi aux questions d’ordre économique, juridique ou des sciences humaines. Grâce à son programme « Partnership », le SnT encourage le développement d’idées innovantes, favorise les coopérations en matière de recherche entre des partenaires définis du secteur industriel et du secteur public, mais aussi des start-ups, et approfondit ainsi durablement la compétence du Luxembourg dans le domaine des TIC.
Pour plus d’informations, consulter www.uni.lu/snt

Communiqué par l’Université du Luxembourg

www.uni.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather