Le biomimétisme pour innover en entreprise_

Le Centre de Recherche Public Henri Tudor a organisé dans le cadre du projet ReslieNtWEB «Sustainable businesses for resilient NWE business networks » mené avec des partenaires anglais, français et belges et cofinancé par Interreg IVB, le workshop « Biomimicry – Utiliser le biomimétisme pour innover en entreprise ! », lequel a rassemblé une quarantaine de représentants d’entreprises luxembourgeoises, principalement des PME, toutes intéressées à savoir ce qu’est le biomimétisme et comment l’intégrer dans leur stratégie d’innovation.

Le biomimétisme est une approche d’ingénierie inspirée du vivant qui cherche à tirer parti des solutions et inventions produites par la nature. L’idée est de reproduire les conditions et avantages de systèmes naturels souvent très efficients: un emballage pour bouteilles en verre qui imite la structure d’un champignon et remplace ainsi la mousse artificielle ; une ventilation naturelle dans des bâtiments inspirée par les termitières ; un casque à vélo en carton inspiré de la boîte crânienne du pic-vert qui est capable d’absorber de violents chocs. Ce concept est déjà utilisé par de multiples entreprises partout dans le monde et a permis de développer des applications concrètes comme par exemple l’effet Lotus pour la céramique. La plante Lotus possède des propriétés qui font perler l’eau de pluie sur ses feuilles et empêchent ainsi les gouttes d’eau d’entrer en contact avec sa surface. L’eau perle sur la surface de la feuille et emmène avec elle toutes les poussières et saletés, insectes et autres polluants. Le nettoyage des surfaces traitées avec nano particules qui imitent l’effet Lotus peut se faire uniquement à l’eau et sans efforts physiques, ce qui réduit considérablement le temps consacré aux tâches ménagères et l’utilisation de produits de nettoyage chimiques et nocifs.

Lors du workshop, l’intérêt du biomimétisme pour des entreprises innovantes a été illustré par de nombreux exemples très concrets, incluant les principes majeurs du concept et la manière dont les entreprises peuvent les opérationnaliser. Une session pratique « handson » sur l’utilisation d’un moteur de recherche de référence, dédié au biomimétisme (en ligne et gratuit) pour trouver des suggestions pertinentes liées aux souhaits et problèmes pratiques des entreprises participantes a également été organisée. La discussion libre qui a suivi a, quant à elle, porté sur comment aller plus loin et appliquer le biomimétisme dans les
projets d’économie circulaire, de construction et de mobilité? Comment commencer? Quels circuits/systèmes pourraient bénéficier de cette approche? Enfin, le workshop s’est clôturé par une introduction à l’outil gratuit « Quick Scan Resilience » développé dans le cadre du projet ResilieNtWeb et disponible gratuitement sur le site Internet du projet : http://resilientweb.eu/fr/quickscan/.
Pour en savoir plus sur le projet ResilieNt WEB, n’hésitez pas à contacter Paula Hild, paula.hild@tudor.lu et à visiter le site Internet dédié : resilentweb.eu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather