ImmiCad_

ImmiCad – Réalisation d’un cadastre d’émission de polluants chimiques pertinents pour les masses d’eau luxembourgeoises

Vu le nombre grandissant de polluants à surveiller et l’ensemble des réglementations à respecter, l’Administration de la Gestion de l’Eau (AGE) éprouve des contraintes budgétaires et logistiques dans la réalisation de ses schémas de surveillance des polluants chimiques et voit sa marge de manoeuvre limitée dans la réalisation d’un cadastre d’émission. Pour pallier à ce problème il est impératif de déterminer la probabilité d’apparition des substances prioritaires, des substances prioritaires dangereuses listées dans la Directive Cadre sur l’Eau et des polluants émergeants (substances pouvant être présentes dans l’eau depuis longtemps mais commençant seulement à être étudiées) émis vers les masses d’eau via les stations d’épuration, et de prédire leur concentration environnementale.

Le projet ImmiCad vise à réaliser un classement des micropolluants chimiques pertinents pour le Grand-duché de Luxembourg et de déterminer leur concentration d’émission pour les masses d’eau nationales afin de révéler les points de pressions anthropogéniques. Cet objectif sera atteint par une analyse d’informations reprenant les données disponibles aux niveaux international et régional (volume d’utilisation, concentrations environnementales observées dans les pays voisins…) afin d’identifier les principaux polluants résultant des activités domestiques et professionnelles Leur concentration spécifique d’émission servira à alimenter le modèle d’évaluation GREAT-ER (Geo-referenced Regional environmental Exposure Assessment Tool for European Rivers) qui permet d’étudier l’impact des composés chimiques en prédisant leur concentration environnementale. Ces dernières seront alors confrontées aux données éco-toxicologiques pour déterminer le niveau de risque des polluants. Ces résultats seront validés lors d’une campagne réalisée au moyen d’échantillonneurs passifs et de collectes de matière en suspension permettant, tous deux, d’obtenir des échantillons représentatifs de plusieurs jours.
A son terme, le projet ImmiCad délivrera une liste de polluants pertinents pour les eaux de surface, leur concentration d’émission et un schéma de campagne d’échantillonnage adapté à ces derniers. Le projet est financier par le Ministère de l´Intérieur et se déroule entre septembre 2011 et juin 2013.

Pour plus d´informations veuillez-vous adresser à denis.pittois@tudor.lu.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather