Home scout “Les Aigles”_

PROJEKTBESCHREIBUNG

Le home scout “Les Aigles” au Rollingergrund

Maître de l’ouvrage : Ville de Luxembourg

La troupe scout « Les Aigles » développe une activité régulière qui ne peut continuer à croître que si des locaux plus amples sont à sa disposition. A cet effet la Ville de Luxembourg a acquis un home existant au Rollingergrund et un avant-projet détaillé a été préparé pour montrer les potentialités de transformation de l’immeuble.

Ce bâtiment au-dessus du Rollingergrund, géographiquement proche des lieux jusqu’à maintenant exploités, a déjà une tradition scout. L’immeuble inséré dans un environnement naturel  exceptionnel  est accessible, en voiture, à partir du Val St André et, à pied, par les escaliers qui prennent leur départ à l’église de Rollingergrund. Autour du bâtiment s’ouvrent différents espaces extérieurs qui serviront aux activités de plein air développées par la troupe selon les préceptes d’éducation propres à ce mouvement de jeunesse.

Le bâtiment existant, de facture très simple, construit après la seconde guerre, n’offre pas les commodités requises et ne correspond plus aux normes de sécurité et de consommation d’énergie qui ont  cours. Aussi les surfaces disponibles sont trop exigues ou manquent de hauteur libre car situées sous le rampant de toiture. Toutes ces raisons justifient la transformation et l’agrandissement de ce bâtiment pour répondre aux besoins d’une troupe en pleine expansion.

 

 

 

Alentours
Le bâtiment, en zone verte, est desservi par un premier accès, carrossable, aboutissant sur un grand espace naturel se développant devant la façade ouest. A partir de cet espace vert les usagers accèdent au niveau supérieur du bâtiment. Ce grand espace libre servira à toutes sortes d’activités dédiées aux membres de la troupe ou au public intéressé par la vie scout. Le deuxième accès, pédestre, rejoint au niveau inférieur un espace naturel de dimension plus réduite protégé par de grands arbres. Cette aire complétée par une grande terrasse se développe devant la façade sud au raccord de la grande salle des louveteaux. L’implantation du bâtiment et sa disposition intérieure n’exigent aucune excavation dans le terrain naturel ni de mouvement de terrain pour l’aménagement des alentours. Les emplacements de parking se feront sur un gazon stabilisé, les chemins d’accès seront traités avec de la roche concassée sans plantations sur les talus qui restent à l’état naturel de la forêt. Le milieu naturel n’est ni modifié dans son apparence ni dans son mode de vie par des travaux de construction ou d’entretien inadéquats.

Niveau supérieur
Au niveau de l’étage d’entrée supérieur se situe à l’extérieur une surface faisant office de place d’entrée donnant accès à la salle des Beaver, une cuisine éducative et des sanitaires. La salle des plus jeunes est facilement accessible à partir de l’accès carrossable, la cuisine sert d’atelier à des réunions spécifiques ou alors pourvoit aux besoins des réunions qui se tiennent dans la salle attenante ou sur la place d’entrée.

Niveau intermédiaire.
A ce niveau se situent les salles des Explorer et Rover, scouts adolescents qui savent se déplacer sans aucune autre assistance extérieure à partir des accès situés au niveau inférieur ou supérieur.

Niveau inférieur.
A l’étage d’entrée inférieur se situe la salle des louveteaux, une salle de stockage et des sanitaires. Les louveteaux plus avancés en âge que les Beaver peuvent accéder à cette salle soit à partir du Rollingergrund soit en descendant à partir de l’accès carrossable. Cette salle est en contact directe avec une grande terrasse qui donne sur l’espace protégé par les arbres de la forêt.

Construction
Les éléments conservés du gros-oeuvre existant sont enveloppés au rez-de-chaussée par une structure en bois qui se développe aussi aux niveaux supérieurs. Le bois un matériau renouvelable s’intègre parfaitement à l’environnement naturel et offre, par son poids réduit, un avantage de manutention lors de la phase de construction. La structure apparente permet aux jeunes utilisateurs de comprendre les mécanismes de la construction par une décomposition du bâtiment en squelette porteur et peau de protection qui le couvre. Pour prévenir au vandalisme les éléments mobiles de la peau extérieure pourront clore toutes les ouvertures en période de non utilisation.

Energie.
Le bâtiment ne sera pas occupé 24 heures par jour mais seulement lors des courtes périodes de réunion. Il est donc judicieux de construire un bâtiment léger en bois qui peut être rapidement porté à température pour la perdre tout aussi rapidement étant donné l’absence de masse emmagasinant les calories. L’épaisseur des couches isolantes est portée à une épaisseur de min. 20cm pour réduire au mieux la consommation d’énergie pendant la période de chauffe.

La réalisation est prévue pour juin 2011.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather