Générations entre ruptures et crises_

Conférence

«Générations entre ruptures et crises: l’analyse cohortale comme instrument de prospective sociale»

Les hasards de l’année de naissance marquent le destin des générations. Deux guerres entrecoupées d’une crise économique majeure, une reprise de trente ans, un ralentissement depuis deux décennies, tel est le legs – inégalement partagé – de l’histoire sociale. Les générations nées avant 1920 subirent un sort difficile. Les suivantes; nées jusqu’en 1950, qui connurent les Trente glorieuses au temps de leur jeunesse, ont rencontré un destin collectif inespéré : multiplication des diplômes sans dévalo risation, forte mobilité sociale ascendante, salaires et revenus rapidement croissants, meilleure protection sociale, etc. Avec la crise, cette dynamique cesse pour les successeurs, arrivés trop tard dans la vie adulte. Première analyse systématique de la structure sociale à la lumière des clivages générationnels, ce livre souligne l’existence d’une fracture qui promet de s’amplifier au début du xxi’ siècle. Cette question est politique, car elle est au croisement de la trans formation des classes sociales et de l’avenir de l’État-providence. Pour dépasser ces périls, il faudrait construire une véritable politique des générations engageant la responsabilité de tous.

Le professeur Chauvel, sociologue français de renommée mondiale, expliquera que l’utilisation des schémas, graphiques et modélisation démographiques permettent de repérer des tendances durables de la transformation des sociétés.

Son apport principal consiste en une analyse générationnelle, où la socialisation, le développement de l’école, l’investissement collectif dans les nouvelles générations, et les valeurs transmises par les générations précédentes aux individus membres des nouvelles générations en formation qui composeront la société de demain, sont les éléments centraux du changement social de long terme.

Il développe ces analyses en comparaison internationale, mettant en évidence notamment que l’expansion scolaire et universitaire, l’expansion et le ralentissement économique, mais aussi la transmission des référents culturels et de modes de vie sont un enjeu crucial de la transformation des sociétés au travers du changement des univers de valeurs et de contraintes auxquelles les acteurs sociaux se confrontent. Ceci constitue l’axe principal dans lequel s’inscrivent ses recherches.

Le Dr Louis Chauvel était professeur de sociologie à l’Institut d’Études Politiques (Sciences Po) à Paris et directeur des études supérieures en sociologie. Il a obtenu en 2012 un financement de l’Université du Luxembourg en vue de poursuivre sa recherche sur l’inégalité sociale à partir du Luxembourg.

La conférence se tiendra en français avec traduction simultanée en anglais.

www.ali.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather