Findel Aerogare_

L’ancien Findel vu par Andrès Lejona

La série photographique d’Andrès Lejona sur l’ancienne aérogare Findel du Luxembourg a été réalisée entre 2009 et 2010. Initié à titre personnel dans l’idée de garder une trace des lieux avant la démolition ce projet montre, avec une grande qualité photographique, comment cet espace, désormais dépourvu de toute fonctionnalité, ouvre de nouvelles perspectives plastiques.

En se détachant de la frontalité des Becher mais en gardant l’approche typologique et sérielle d’un Atget, Andrès Lejona s’aventure sur le champ de la photographie actuelle qui se situe entre le document et l’art. Ses photographies froides et vides reflétant la solitude des lieux et l’absence des gens accentuent la fragmentation de l’architecture d’intérieur et nous montrent une autre vision de ce lieu.

Les images de la signalétique, des différents décors et détails de bureaux sont hors contexte mais deviennent esthétiquement accessibles par la démarche photographique de Lejona.

L’absence de l’homme dans ses photographies, qui nous frappe dans un premier temps, est cependant comblée par d’autres éléments qui sont liés à l’humain comme les inscriptions ou les autocollants dans les bureaux mais aussi par les machines comme les scanners qui renvoient à l’image personnelle publique et privée de ce lieu de mémoire.

www.ccrn.lu

Cet travaille documentaire à été réalisé pendant les années 2009-2010  avec l’idée de laisser un registre de cette aérogare que bientôt va disparaître mais dont nous tous avons une quantité de souvenirs en relation avec elle.

Quand je l’ai visité pour faire un premier repérage, j’ai été frapper par une sensation de solitude et d’agonie de cet lieu, qu’auparavant j’avais toujours vu habité et vivant.

J’ai fait un parcours dans les lieux connus mais aussi là où normalement les passagers n’ont pas l’accès . J’ai pu découvrir à travers ces images des détails sur l’architecture, la décoration, qu’avant m’étaient passés inaperçus, du probablement à la tension que génère un départ, ou à l’arrivée, comme par exemple à  la récupération des bagages, etc. . . Tout ça restera comme un document-temoin d’une époque . Aussi je suis curieux de voir l’effet que va produire certaines des ces objets ou espaces ici représentés dans le années à venir.  Andrès Lejona

invitationpdf

http://www.andreslejona.com

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather