ELIXIR_

HPC facility_(c)scienceRELATIONSLCSB_s

© ScienceRELATIONS / LCSB

Les sciences telles que la biologie et la biomédecine génèrent énormément de données de recherche issues de l’analyse du génome et des produits géniques. Cependant, ces données sont généralement conservées en un lieu unique, ce qui rend difficile la comparaison entre différentes études, ainsi que la vérification quant à la légalité de leur utilisation. L’infrastructure ELIXIR a pour objectif de remédier à cette situation regrettable. Le Luxembourg fait à présent partie d’ELIXIR. Ce réseau transnational rassemble 18 pays européens qui fournissent l’infrastructure informatique permettant la mise à disposition constante de données issues d’études biologiques et médicales, afin d’améliorer leur analyse et de soutenir les recherches des scientifiques. Grâce à ELIXIR, le Luxembourg entend établir une connexion entre la stratégie nationale de numérisation et le domaine de la biomédecine en plein essor.
« Le problème que nous rencontrons actuellement, c’est que de très nombreuses informations cachées dans les données biomédicales ne peuvent généralement pas être extraites », explique le Dr Reinhard Schneider, responsable de la plateforme de bioinformatique au LCSB et chercheur principal au sein d’ELIXIR : « l’acquisition de ces informations peut ouvrir la voie à de nouvelles méthodes de diagnostic, de meilleures thérapies, voire des mesures préventives inconnues jusqu’alors. » C’est la raison pour laquelle le Luxembourg a sollicité au printemps 2016 son affiliation à ELIXIR, ce qui est à présent chose faite : au nom du Grand-Duché, le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l’Université du Luxembourg formera avec ses partenaires un nœud au sein de l’infrastructure européenne d’ELIXIR.
« En tant que point de jonction pour la biomédecine translationnelle, nous serons au service de la communauté de chercheurs tant nationale qu’européenne », dit le Dr Regina Becker, responsable du développement de la stratégie de recherche du LCSB et qui a été chargée du projet de demande d’affiliation à ELIXIR : « la plateforme centrale nationale créée via ELIXIR favorisera la collaboration aux niveaux national et international. Nous hébergerons des données issues de nos propres recherches, mais également de nos partenaires au Luxembourg et au sein d’autres institutions européennes et de consortiums. En outre, le LCSB et ses partenaires entendent développer des méthodes innovantes dans le domaine de la bioinformatique afin d’analyser ces quantités considérables de données biomédicales, tout en tenant compte des aspects juridiques. Cela constituera une vitrine pour le Luxembourg en tant que plateforme informatique et de données dans le domaine de la biomédecine pour l’ensemble de l’Europe. »
ELIXIR s’intéresse aux questions fondamentales que la biomédecine des systèmes aura à traiter à l’avenir en ce qui concerne l’utilisation des données biomédicales. « Afin de maximiser l’impact sociétal et économique de la recherche basée sur des finances publiques, il est nécessaire de mettre en place une infrastructure de données publiques stable et coordonnée à travers l’Europe, à même de conserver, d’analyser et de mettre ces données à la disposition d’autres utilisateurs », ajoute le directeur du LCSB, Prof. Rudi Balling : « l’établissement de l’infrastructure connexe ici au sein d’ELIXIR constitue une opportunité de choix pour le LCSB et l’ensemble de la recherche biomédicale au Luxembourg. Cela signifie que nous pouvons suivre de près l’évolution actuelle et future de la recherche et que nous pouvons même prendre une part active dans sa conception. »
www.elixir-europe.org/about/elixir-luxembourg
Contact pour plus d’informations : Dr. Reinhard Schneider, E. reinhard.schneider@uni.lu, T. +352 46 66 44 6170
Copyright des photos © ScienceRELATIONS / LCSB

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather