convention de collaboration entre le CRP Henri Tudor et POL.I.TECH Tunisie_

Le Centre de Recherche Public Henri Tudor a reçu les 6 et 7 novembre derniers la visite du Pôle Industriel et Technologique de Gabes (POL.I.TECH – Tunisie), représenté par Fadhel Amri, président directeur général, et Houcine Beltaief, directeur technique. Cette visite s’inscrivait dans le cadre d’une convention entre le CRP Henri Tudor et la Direction des Relations Economiques Internationales du Ministères des Affaires étrangères.

POL.I.TECH a pour objectif de promouvoir l’industrie, les services et l’innovation par des actions concrètes à même de créer les conditions favorables au développement économique de la région de Gabès en Tunisie, d’accueillir, soutenir et accompagner les entrepreneurs, de stimuler la croissance des entreprises et de valoriser la recherche pour créer des produits et services innovants. Un autre objectif important de POL.I.TECH est celui de créer des opportunités dans le secteur de l’environnement.

Les représentants de POL.I.TECH ont ainsi eu l’occasion de visiter les laboratoires du CRP Henri Tudor dédiés aux technologies environnementales et aux matériaux avancés. Ils ont également pu échanger avec des acteurs luxembourgeois en matière d’innovation et de support à la création et au développement d’entreprises technologiques et innovantes comme le Technoport Belval ou Luxinnovation. Une visite de l’entreprise APATEQ leur a permis de découvrir des solutions innovantes en matière de traitement des eaux usées.

A l’occasion de cette visite de deux jours, le CRP Henri Tudor et POL.I.TECH ont signé une convention de collaboration qui vise à développer un partenariat d’innovation axé sur des concepts d’écologie industrielle et de diversification économique. Les deux partenaires ont convenu de travailler ensemble dans les domaines suivants, en impliquant leurs réseaux d’entreprises luxembourgeoises et tunisiennes:

• la promotion du concept d’Analyse du Cycle de Vie (ACV) et ses applications ;

• la diversification industrielle et la chimie fine : valorisation de l’acide phosphorique et de sousproduits comme le phosphogypse, recherche de nouvelles utilisations des ressources en phosphate ;

• la réduction de l’impact de l’industrie chimique sur l’environnement ;

• le recyclage et la récupération de l’eau en industrie ;

• les écotechnologies et notamment pour identifier le potentiel de développement d’écotechnologies autour de la filière du phosphate ;

• la construction durable.

Pour en savoir plus sur cette collaboration, n’hésitez pas à contacter : Bernard Lambeaux,

bernard.lambeaux@tudor.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather