Stolbaudag 2017_

Dès le premier exposé, le ton était donné : l’acier possède de nombreux avantages pour mener la course en tête lorsqu’il s’agit de construire plus écologique et plus économique, en un mot de construire mieux. Toute la journée, il fut en effet beaucoup question de troisième révolution industrielle et de durabilité : économie circulaire, projet européen BAMB pour une banque de matériaux, projet REDUCE, et bien sûr étude stratégique Rifkin initiée par le Ministère de l’Economie pour faire du Grand-Duché « un laboratoire pour introduire un nouveau modèle économique » basé sur la communication, la mobilité et l’énergie.

Un bâtiment « circulaire » doit être sain pour ses occupants, facile à entretenir, flexible et adaptable et enfin démontable. On est donc loin de l’idée du simple recyclage, synonyme de trop importantes pertes systémiques. Il y a lieu d’agir en amont. L’acier a ici de gros avantages par rapport à d’autres matériaux : grâce aux techniques d’assemblage (boulonnage en tête), les éléments métalliques peuvent être démontés facilement pour être réutilisés. Ces éléments se prêtent en outre parfaitement à des constructions modulaires. Par ailleurs, comme l’a souligné René Oly (Astron), l’acier fait bonne figure par rapport à d’autres matériaux en matière d’énergie grise consommée. Avec sa RT 2018, la France s’apprête à limiter fortement l’énergie grise dans la construction. L’acier a donc une carte à jouer. L’acier permet également de construire « malin » comme l’ont démontré plusieurs intervenants. Et est le matériau par excellence pour la réhabilitation de bâtiments existants.

Dans son allocution en fin de journée, le Ministre du Développement durable et des Infrastructures François Bausch a d’ailleurs rappelé qu’une première évaluation du processus Rifkin aurait lieu cette semaine encore. Au-delà du poids économique du secteur de l’acier au Grand-Duché (2500 entreprises, 8% de l’emploi), il s’est réjoui qu’Arcelor Mittal ait prolongé sa collaboration avec l’Université du Luxembourg et a souligné son rôle en tant qu’ambassadeur du savoir-faire luxembourgeois dans le monde, de New York à Dubai. Selon lui, l’acier est véritablement un matériau 3R (Reduce, Reuse, Recycle), ce que le premier intervenant de la journée (J, Schroeder, de la société de conseil +Impakt) avait magistralement exposé.

La boucle était ainsi bouclée et l’on pouvait passer au moment tant attendu : la proclamation des prix du Concours Construction Acier 2017, 18e édition du nom. L’immeuble One on One (Moreno architectes et INCA) est parvenu à convaincre tant le jury que le public présent, raflant à la fois le Prix de l’Architecture et le Prix du public. Le Prix spécial du Jury est allé quant à lui à l’étonnante sculpture ‘Dendrite’ sur plateau de Kirchberg, d’autant plus étonnante que l’artiste l’avait initialement imaginée en … papier.

Autres infos

Plus de 200 professionnels (architectes, ingénieurs-conseils, constructeurs métalliques, entrepreneurs, enseignants, pouvoirs publics) du monde de la construction et étudiants se sont réunis à la Chambre de Commerce à Luxembourg ce mardi 7 novembre pour participer à la Journée Construction Acier 2017

Ce rendez-vous biennal organisé par Infosteel et FEDIL Steel Construction en collaboration avec F.E.M.M (Fédération des Entreprises des Métiers du Métal) et da Vinci (Association of Engineers, Architects, Scientists, Industrials) fait maintenant partie du paysage architectural national. Véritable état des lieux du secteur, il a été l’occasion pour les acteurs professionnels de faire connaître et reconnaître leurs pratiques.

Programme:

  • Proclamation des lauréats : Journée Construction Acier, novembre 2017
  • Edition spéciale du magazine info_steel : Journée Construction Acier, novembre 2017

www.infosteel.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather