Cloud privé partagé IBM-Luxcloud_

IBM (NYSE: IBM) et LuxCloud ont conclu un accord de partenariat portant sur la mise en place au Luxembourg d’une infrastructure de cloud computing basée sur le modèle « cloud privé partagé ». En plus d’être sécurisée et redondante, cette infrastructure respecte les normes les plus strictes des banques et des assurances et se conforme aux lois et réglementations en vigueur au Luxembourg, dont les prescriptions de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) et de la Commission Nationale pour la Protection des Données (CNPD). Elle est donc aussi bien adaptée aux clients financiers qui s’inquiètent de la traçabilité de leurs données qu’aux clients internationaux et e-commerce qui veulent sécuriser et donner un ancrage local incontestable à leurs données et processus informatiques. Dans les faits, cet accord va accroître significativement le niveau d’expertise au Luxembourg en matière de cloud computing. Il va créer un véritable centre de compétences qui aura un rayonnement européen et servira de tremplin au futur développement d’IBM et de LuxCloud.

La flambée de la facture énergétique, la croissance exponentielle du volume d’informations, les nouvelles exigences des utilisateurs – qui veulent un accès quasiment universel à des informations et à des outils d’analyse en temps réel dans un environnement résilient et sécurisé – et le caractère confus et cloisonné de la majorité des environnements informatiques existants nécessitent de changer l’approche ICT. Dans ce cadre, IBM et LuxCloud ont reconnu très tôt les immenses potentialités du cloud computing, une infrastructure mutualisée au sein de laquelle de multiples systèmes sont interconnectés en réseaux privés ou publics,qui permet de réduire les coûts et de simplifier la gestion des environnements IT. Le cloud computing est d’ailleurs une des trois priorités mondiales d’IBM, outre la business analytics et la vision « Smarter Planet ».

« Après avoir rencontré IBM en décembre 2010, nous avons directement vu que nous étions complémentaires », déclare Marco Houwen, le CEO de LuxCloud S.A., un des principaux fournisseurs de services de cloud computing en marque blanche d’Europe. « En effet, nous offrons des solutions adaptables qui permettent aux revendeurs, aux distributeurs de logiciels et aux fournisseurs de services de proposer aux PME les applications et services disponibles sur notre plate-forme – comme l’hébergement d’applications, la messagerie et la collaboration, les processus d’affaires et les packages pour les infrastructures. Par ailleurs, LuxCloud a constaté que les PME cherchaient de plus en plus à accéder à des services opérationnels et administratifs en mode “pay as you go”. LuxCloud se positionne en fait comme un facilitateur pour la distribution de services professionnels en ligne. »

La proactivité et la grande réactivité des deux entreprises les ont poussés à conclure un partenariat à long terme, décliné en un volet technologique et un volet commercial. Du point de vue technologique, LuxCloud et IBM se partagent une infrastructure et des salles informatiques dans des centres de données. LuxCloud apporte son know-how en matière de télécommunications et IBM dispose de son côté de larges équipes de professionnels expérimentés et de technologies hardware et logicielles packagées et innovantes, ainsi que de services de gestion de la capacité informatique. Du point de vue commercial, le partenariat prévoit une approche conjointe du marché lorsque les compétences des deux entreprises gagnent à être combinées.

« IBM et LuxCloud proposent dès à présent un environnement cloud installé sur le sol luxembourgeois, qui assure la résilience et la disponibilité totale des données. Notre modèle de cloud privé partagé permet de mutualiser les ressources tout en garantissant la confidentialité des données – un critère essentiel pour le secteur financier luxembourgeois, soumis à une réglementation extrêmement stricte. Aujourd’hui, l’industrialisation des centres informatiques passe par la consolidation, la virtualisation, la standardisation et l’automatisation. Pour autant, le cloud computing ne se résume pas à ces aspects technologiques : il permet aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier en déléguant la gestion des commodités IT. Cette annonce est aussi une première étape, un socle sur lequel les différents acteurs viendront plugger des applicatifs métiers à haute valeur ajoutée. Ainsi, les entreprises pourront se montrer encore plus réactives face aux changements », conclut Ludovic Gilles, Sales manager Global Technology Services chez IBM Luxembourg.

www.Luxcloud.com

www.ibm.com/cloud

www.ibm.lu

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather