belle réussite pour la recherche publique luxembourgeoise_

Ce vendredi 4 octobre, le Centre de Recherche Public Henri Tudor a convié la presse pour présenter sa 4ème spin-off Open Assessment Technologies S.A. (OAT S.A.). Le lancement de cette spin-off est sans aucun doute un moment fort pour la recherche publique luxembourgeoise de par l’ampleur de l’entreprise, son marché, ses partenaires et son ambition, mais aussi en raison de l’entrée dans son capital de la société néerlandaise Cito B.V., un des leaders mondiaux dans le domaine de l’évaluation des compétences et mesure des connaissances, secteur considéré par beaucoup de gouvernements et institutions internationales comme capital pour le développement de la société humaine. La conférence de presse a eu lieu en présence de Martine Hansen, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que des cofondateurs et investisseurs.

La société Open Assessment Technologies S.A. commercialisera et poursuivra le développement de l’outil d’évaluation des compétences assistée par ordinateur TAO®, fruit du projet de recherche du même nom. Développé à partir de 2002 et perfectionné tout au long de ces dernières dix années, en collaboration avec l’Université du Luxembourg et d’autres acteurs internationaux, TAO® est aujourd’hui utilisé dans plus de 50 pays et notamment par l’OCDE pour la réalisation de ses enquêtes PISA (Programme for International Student Assessment) et PIAAC (Programme for the International Assessment of Adult Competencies). Ses principaux atouts par rapport à ses concurrents sont son caractère Open Source, son architecture ouverte, collaborative et flexible, ses nombreuses fonctionnalités et son intégration facile à d’autres systèmes.

L’ambition d’OAT S.A. est de devenir le leader mondial des technologies Open Source dans le domaine du testing assisté par ordinateur. Son modèle d’affaire a déjà fait ses preuves dans le monde de l’Open Source notamment dans le cadre de la plate-forme américaine d’e-learning Moodle. Dans ce modèle, l’entreprise se concentre sur le développement en continu de la plate-forme et l’animation de la communauté Open Source et contractualise avec des « authorized partners » qui offrent les services aux utilisateurs finaux. Le marché ciblé est celui des évaluations à échelle internationale, mais aussi les nombreux marchés nationaux et institutionnels. Des ouvertures vers le marché des ressources humaines sont également envisagées.

Le processus de création de cette spin-off a été long et complexe, non seulement à cause de l’ampleur du projet d’entreprise, mais aussi parce que le CRP Henri Tudor, tout comme l’ensemble de la recherche publique luxembourgeoise, est encore dans une phase d’apprentissage en matière de création de spin-offs. OAT S.A. a été en quelque sorte un terrain d’expérimentation pour la future politique du Centre en la matière. Certes, il y a déjà eu des spin-offs au CRP Henri Tudor, mais pas suffisamment pour en tirer les grandes lignes d’une politique plus générale. A l’heure actuelle, chaque spin-off du CRP Henri Tudor a été un cas de figure unique, que ce soit Monitor-it S.A., spécialisée dans le développement de solutions de monitoring à distance pour des malades souffrant d’insuffisance cardiaque chronique, INNONEA Sàrl, société dans le domaine de la Théorie des Contraintes, et l’incubateur d’entreprises Technoport® S.A..

Une autre raison pour laquelle le processus a été aussi long est que le CRP Henri Tudor a souhaité exploiter toutes les pistes possibles. L’équipe du projet a été aidé dans cette démarche par le Technologie Transfer Office (TTO), un service interne mis en place en 2011, suite à la décision du CRP Henri Tudor d’investir dans la définition et la mise ne place d’une politique de valorisation et de transfert technologique afin d’amplifier de manière significative son output en termes de brevets, de licences IP et de spin-off et donc son impact socio-économique.

Grâce à la valorisation de l’ensemble de ses acquis en R&D et en positionnement de marché, le CRP Henri Tudor est l’actionnaire majoritaire de cette société anonyme dont le financement initial s’élève à 1,5 millions d’euros. Le second actionnaire est la société néerlandaise CITO qui est le leader européen de l’assessment. En investissant dans OAT S.A., CITO lui confère d’emblée une crédibilité très forte sur le marché mondial. Outre le CRP Henri Tudor, les cofondateurs sont Thibaud Latour, responsable d’unité, et Patrick Plichart, ingénieur de recherche senior, qui ont porté le projet au sein du CRP Henri Tudor pendant toutes ces années et qui continueront à le porter en tant que CTO pour le premier et directeur des développements pour le deuxième, auxquels s’ajoutent Romain Martin, professeur à l’Université du Luxembourg et initiateur du projet de départ de 2002 et Marc Oswald. Ce dernier, luxembourgeois d’origine, a une longue expérience dans le domaine des start-ups et du secteur de l’IT en Europe et aux Etats-Unis. Au sein d’OAT S.A., Marc Oswald prendra la fonction de CEO. L’équipe d’OAT S.A. compte pour commencer 9 effectifs dont 5 collaborateurs du CRP Henri Tudor qui ont rejoint la société, à savoir les deux cofondateurs déjà cités ainsi que Lionel Lecaque, Cyril Hazotte et Jérôme Bogaerts.

Le nouveau CRP issu du regroupement du CRP Henri Tudor et du CRP Gabriel Lippmann et qui entrera en opération en janvier 2015 continuera bien entendu à investir dans la recherche dans le domaine du Computer-Based Assessment, ensemble avec l’Université du Luxembourg. Des collaborations avec OAT S.A., CITO, ETS et d’autres grands noms de l’e-assessment sont également envisagées.

OAT S.A. est hébergée dans l’incubateur d’entreprises Technoport.

Pour en savoir plus sur TAO® et la société OAT s.a., contactez Marc Oswald, Chief Executive Officer, marc@taotesting.com ou visitez le site Internet : www.taotesting.com

 

Pour en savoir plus sur la valorisation des projets de recherche du CRP Henri Tudor, contactez Jean-Pol Michel, Business Development Director, jean-pol.michel@tudor.lu

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather