Arnold W. Brunner Memorial Prize_

phyllis-lambert

photo: http://www.bestdesignbooks.eu/building-seagram-by-phyllis-lambert-design-book-of-the-year/

Le Centre Canadien d’Architecture (CCA) est heureux d’annoncer que Phyllis Lambert, architecte et directeur fondateur émérite du CCA, recevra à New York l’Arnold W. Brunner Memorial Prize 2016 de l’Académie américaine des Arts et des Lettres. Cette distinction, qui s’accompagne d’un prix d’une valeur de 20 000 dollars,
est décernée à un architecte, sans distinction de nationalité, qui a contribué de façon remarquable au domaine de l’architecture en tant qu’art.
Le programme de récompenses annuelles en architecture de l’Académie, inauguré en 1955 avec l’Arnold W. Brunner Memorial Prize, compte désormais également quatre prix en arts et en lettres. Les lauréats de cette année ont été choisis parmi un groupe de 35 personnes et agences sélectionnées par les membres de l’Académie. Le jury était composé d’Elizabeth Diller (présidente), Henry Cobb, Peter Eisenman, Kenneth Frampton, Hugh Hardy, Steven Holl, Cesar Pelli, James Polshek, Robert A. M. Stern et Tod Williams.
Elizabeth Diller a souligné que Phyllis Lambert, architecte, auteure, chercheuse, militante et directeur fondateur émérite du CCA, à Montréal, « est la conscience de l’architecture moderne et contemporaine, protégeant son passé et en s’engageant activement pour son avenir en tant que forme d’art vitale ». Robert A. M. Stern a pour sa part reconnu le rôle que Lambert a joué, en tant que directrice de la planification de l’édifice Seagram entre 1954 et 1958, comme « l’une des grandes commandes architecturales des temps modernes ». Il a aussi insisté sur le fait que sous sa gouverne « le CCA s’est constitué une bibliothèque sans équivalent et d’extraordinaires archives de dessins, en plus de mettre sur pied des programmes publics qui ont largement contribué à sortir la profession de l’architecture de l’inertie et de l’amnésie ».
L’actuel président du conseil des fiduciaires du CCA, Bruce Kuwabara, s’est félicité de cet honneur rendu à Phyllis Lambert : « sa contribution à la façon de penser l’architecture et les villes est immense. Elle a élevé le niveau de sensibilisation à l’importance de la recherche, du savoir, de la préservation du patrimoine, du design aux normes les plus élevées. »
L’Arts and Letters Award in Architecture sera cette année remis à quatre architectes américains dont le travail s’illustre par une forte direction personnelle ou qui explorent sans limite de moyens d’expression les idées en architecture. Les lauréats, qui se voient décerner un prix d’une valeur de 10 000 dollars, sont Andrew Berman, Andrew Freear, Mimi Hoang & Eric Bunge, et Theodore Prudon.

L’American Academy of Arts and Letters a été fondée en 1898 comme société honorifique regroupant les plus influents architectes, artistes, compositeurs et écrivains du pays. Les 250 membres de l’Académie sont élus à vie et ne paient pas de cotisation. Outre l’élection de nouveaux membres en cas de vacance, l’Académie a pour objectif d’encourager et de nourrir l’intérêt pour la littérature, la musique et les beaux-arts en remettant plus de 70 prix, organisant des expositions d’art et de manuscrits, finançant la présentation de nouvelles oeuvres de théâtre lyrique et faisant l’acquisition d’oeuvres destinées à être données aux musées à travers le pays.
Les prix seront remis à New York en mai lors de la cérémonie annuelle de l’Académie. Les réalisations des lauréats feront l’objet d’une exposition présentée du 19 mai au 12 juin, dans les salles de l’Académie à l’Audubon Terrace.

Isabelle Huiban
Chef des relations de presse
Centre Canadien d’Architecture
Téléphone: 514 939-7001 poste 2607
ihuiban@cca.qc.ca

www.cca.qc.ca

www.artsandletters.org

http://www.magazineforces.com/node/148

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather