Après 30 années d’existence du World Wide Web: son futur_

La Section des Sciences de l’Institut Grand-ducal dans le cadre de sa réunion plénière ordinaire de l’année 2013 invite à une conférence publique

« Après 30 années d’existence du World Wide Web: son futur » par Monsieur Jean Claude DERNIAM, Professeur de l’Université de Lorraine, Membre de l’Académie Lorraine des Sciences.

Le World Wide Web (WWW), littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », communément appelé le web, le Web, et parfois la toile, est un système hypertexte public fonctionnant sur internet qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. L’image de la toile d’araignée vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles1.

Le Web n’est qu’une des applications d’Internet. D’autres applications sont le courrier électronique, la messagerie instantanée et Usenet. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet ; en particulier, le mot Toile est souvent utilisé dans les textes non techniques sans qu’il soit clairement exprimé s’il désigne le Web ou Internet.

Internet, 30 ans déjà? En écrivant cela, on imagine déjà les commentateurs de ce post s’étriper sur la « vraie » date de naissance du Réseau. Alors précisons tout de suite : il y a trente ans (et un jour), le protocole TCP/IP voyait le jour, rappelle l’un de ses pères fondateurs, Vint Cerf, sur le blog des équipes de Google.

TCP/IP pour « transmission control protocol/internet protocol », le système « qui permet à des réseaux différents de communiquer ensemble » précise Curt Hopkins sur DailyDot.com. Il définit notamment un certain nombre de règles que doivent respecter les ordinateurs pour pouvoir communiquer par Internet, comme l’attribution, à chacun, d’une adresse « IP ».

A l’origine, une équipe d’ingénieurs travaillant au sein du département « recherche » du Pentagone sur la transmission de données informatiques. Ils expérimentent dès 1969 le projet « Arpanet », un réseau qui permet le transfert de messages en les fractionnant en paquets. « Mais il y avait un gros problème, raconte Vint Cerf. Chaque réseau avait son propre protocole de communication, utilisant différentes conventions (…) pour envoyer et recevoir les paquets [de données], il n’y avait donc pas de moyens de transmettre des données d’un réseau informatique à un autre ». 

C’est pour palier ce problème que Vint Cerf et Robert Kahn ont développé un nouveau protocole TCP/IP, afin que tous les réseaux, et les ordinateurs parlent le même langage. Le 1er janvier 1983 avait été fixé comme dead-line pour migrer tous les serveurs du réseau Arpanet vers le nouveau protocole. « Quand ce jour-là est arrivé, l’émotion était palpable (…) Il n’y eut pas de grande célébration – je ne trouve pas même une seule photo – indique Vint Cerf. Le seul souvenir que l’on a gardé ce sont les badges ‘j’ai survécu au passage au TCP/IP’ que portaient fièrement ceux qui avaient surmonté cette épreuve ! » article paru http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/01/02/geek-internet-a-30-ans/

conférence en langue française

A l’amphithéâtre du Centre Hospitalier de Luxembourg, 2-4, rue Barblé à Luxembourg-ville, (stationnement payant des voitures dans les parkings du Centre Hospitalier)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather