1er prix Baulücken: Rue Schetzel_

Approche urbanistique globale à l’échelle du quartier et au voisinage
L’option de réaliser un immeuble de logement plutôt que des maisons unifamiliales a été retenue dans le but de développer un maximum d’unités de logement sur cette parcelle triangulaire à forte pente. Cet immeuble doit en partie supérieure s’intégrer à l’échelle des constructions de la rue du Soleil et préserver au maximum les vues vers l’ouest depuis les immeubles « Baulücken 1 », mais également, côté sud-ouest où il est également vu de loin, présenter une volumétrie morcelée afin de reprendre l’échelle des maisons et petits immeubles implantés sur la colline.

Implantation / volumétrie
La volumétrie du bâtiment est à l’origine strictement dictée par la mise en place des gabarits réglementaires des constructions sur la rue du Soleil et sur la rue Schetzel. Il en résulte un plan en forme de « V » inversé avec une zone triangulaire vide entre les deux gabarits côté sud. Par le procédé de transposition des volumes et surfaces ce vide triangulaire est comblé et compensé par un travail en creux des façades le long de la rue Schetzel. Ce travail en creux et reculs successifs de la façade rue Schetzel permet de conserver l’échelle des construction de la rue malgré la grand hauteur absolue du bâtiment.

Afin de marquer l’angle entre la rue du Soleil et la rue Schetzel le volume est légèrement développé dans les zones de recul antérieur suivant les principes d’« immeuble de coin », et ce strictement à l’intérieur de la zone d’intersection des gabarits longeant les deux rues. Dans cette zone le nombre de niveaux passe à 3 au lieu de 2,8.

La toiture de l’étage en retrait de la portion rue Schetzel est non accessible et végétalisée pour l’agrément visuel depuis les étages supérieurs de la portion rue du Soleil. La portion de cette toiture incluse dans la zone d’ « immeuble de coin » est toutefois aménagée en terrasse pour l’appartement d’angle sur le principe que le nombre de 2,8 niveaux peut être dépassé dans cette zone.

Aménagements extérieurs
Les zones de recul de ce terrain à forte déclivité autour du bâtiment sont aménagées par un jeu de murs de soutènements.

La disposition des murs permet d’offrir aux logements bas une zone de terrasse extérieure de plain-pied. Tous les logements possèdent un espace extérieur généreux.

Les murs de soutènement sont morcelés de manière à travailler la petite échelle adaptée au quartier. Les volumes ainsi créés donnent des avant-plans à l’immeuble et participent encore à la décomposition du grand volume.

L’entrée piéton et vélo est aménagée rue du Soleil. Deux accès pour les véhicules sont aménagés rue Schetzel.

Le projet fait la place belle à la végétation et aux arbres dans la continuité du paysage de la colline.

Programme / accès / distribution
L’immeuble compte 7 appartements dont un duplex desservis par une cage d’escalier centrale avec ascenseur.

Les locaux pour vélos se trouvent au rez de la rue du Soleil de plain-pied avec l’entrée piétonne. Les caves et locaux techniques sont répartis sur deux niveau de sous-sol de la portion du gabarit de la rue du Soleil.

Les garages sont aménagés à deux niveaux différents accessibles suivant la pente de la rue Schetzel.

Tous les appartements bénéficient de vues imprenables et dégagées vers l’ouest et le sud-ouest.

Tous les appartements sont accessibles au PMR, tous, hormis le duplex, peuvent être aménagés pour les besoins spécifiques des PMR.

Façades / matériaux
Le travail de composition des façades de se projet consiste à unifier le projet par l’application de principes simples à une volumétrie relativement complexe issue des contraintes topographiques et réglementaire.

La sélection des matériaux retenus pour la construction de cet immeuble est réfléchie et privilégie des matériaux à faible impact environnemental  Cette sélection se base sur une analyse qualitative tenant compte de critères environnementaux ( besoin d’énergie primaire de fabrication du matériau , épuisement des stock ressources naturelles ; pollution du site d’extraction, durée de vie, modifiaction de la chaîne moléculaire, émission de gaz polluant CO2 /SO2 , recyclage, …). Les informations transmises se basent sur l’utilisation d’un outil d’évaluation de type check-list (ECO-BAU / NIBE) ainsi que sur base de la littérature spécialisée. Ce type de moyen d’évaluation qualitatif des matériaux a guidé nos choix constructifs. Aussi, le projet intégrera la préfabrication notamment pour les élements de structure (hourdis préfabriqués, pré-dalles pour planchers, certains éléments de façades (par exemple de grands éléments préfabriqués en silico-calcaires), etc). Ces techniques permettent de maîtriser et de réduire les quantités de matériaux mises en œuvre ainsi que les impacts environnementaux et les nuisances en cours de chantier (délais d’exécution et occupation rapide des locaux).

Vu la forte expressivité de la volumétrie, le choix des matériaux fait l’objet d’une grande sobriété. La finition des façades de l’immeuble et des murs de soutènement est un enduit ciment à grain léger et de teinte minérale claire dans la masse.

Sur les façades sud et ouest les fenêtres généreuses sont regroupées par appartement sous la forme de bandeaux horizontaux. Les parties pleines entre fenêtres sont finies dans la même teinte que les châssis.

Les façades est et nord sont percées de baies plus traditionnelles à l’image des autres constructions de la rue. Seule l’entrée se démarque sur la rue du Soleil.

Les baies des façades est, sud et ouest sont munies de protections solaires extérieures automatiques et ajustables par chaque habitant.

Aménagements intérieurs :
Les finitions intérieures sont définies au formulaire « matériaux  de construction, niveau de finition et classe énergétique ».

Conception énergétique
L’immeuble de la rue Schetzel sera un immeuble passif (classe AAA).

Descriptif du bureau d’étude technique :

Etanchéité du bâtiment :
Les bâtiments d’habitation sont conçus de sorte que la surface de l’enveloppe soit durablement étanche à l’air. Dans le cas présent, nous garantissons une étanchéité de 0,6 V/h correspondant à une résidence passive.

Installations techniques :
Production de chaleur :
Afin de limiter les émissions de gaz tout en assurant un confort optimum, nous avons opté pour l’installation de pompes à chaleur. Il s’agit d’un dispositif thermodynamique permettant de transférer la chaleur du milieu le plus froid vers le milieu le plus chaud alors que, naturellement, la chaleur se diffuse du plus chaud vers le plus froid jusqu’à l’égalité des températures.

Ventilation : Nous intégrons une ventilation double flux avec récupération de chaleur (rendement de 84%) fonctionnant en permanence. L’habitation est ainsi ventilée avec un minimum de perte d’énergie.

Panneaux photovoltaïques : Afin de finaliser notre concept de résidence passive, nous ajouterons une installation de panneaux photovoltaïques permettant de produire les 2/3 de la consommation d’électricité des installations techniques de la résidence.

La conception architecturale et structurelle du bâtiment a été réalisée en parallèle avec le calcul de performance énergétique. La composition des parois du bâtiment associée à une ventilation mécanique contrôlée double flux nous a conduit à un projet passif. Du fait de cette faible consommation, il a été possible d’utiliser des pompes à chaleur pour la production de chaud. Enfin, en ajoutant un système photovoltaïque adapté, nous arrivons à compenser au 2/3 l’énergie consommée par nos pompes à chaleur et ainsi obtenir un concept de bâtiment non seulement performant d’un point de vue énergétique mais aussi d’un point de vue environnemental.

Présentation rue Schetzel (.PDF)

www.steinmetzdemeyer.com

facebooktwittergoogle_pluspinterestmailby feather